Forum sur l'art de Viggo Mortensen


Pour tous les amoureux de son art... ou de l'art en général
 
HomeSearchRegisterLog in

Share | 
 

 L'art en transversalité : de Viggo à d'autres artistes

View previous topic View next topic Go down 
Go to page : Previous  1, 2, 3, 4, 5, 6
AuthorMessage
Waënelin
VigAdmin.
avatar

Number of posts : 917
Age : 41
Localisation : Somewhere out of the world
Registration date : 2005-11-24

PostSubject: Re: L'art en transversalité : de Viggo à d'autres artistes   Sat 3 Dec - 17:07

Originellement posté par TINUVIEL le 18/11/05 en réponse à WAENELIN


hello
Je te rejoins pour ma part dans mon ressenti face au tableau "Isolation", où pour moi les deux représentations sont deux versions de la même personne... l'une offre une vision extérieure de sa souffrance, le spectateur ne voit que les conséquences, et l'autre, le visage, nous pénètre encore plus, offrant la matérialisation d'un mal être intérieur.

(je ne sais pas si c'était très clair tout ça...lol )

D'autre part je me rappelle avoir été touchée lorsque j'avais découvert le titre "entier" de ce tableau, qui relie l'isolation avec le passage du temps. je ne pense pas que le "passage du temps" soit associé à l'évolution des couleurs mais à ses ravages lors de notre perception de "l'ephémérité" de la vie. Cette prise de conscience peut elle pousser quelqu'un à la dépression et celle-ci le conduire à "l'isolation" ?

Surtout que ce sujet est vraiment sensible pour Viggo :

"I knew early on that life is sorrowful. We all decline, slowly or quickly, and we die. We can't change that. But we can change our attitude toward it."

"We each have only a limited amount of time here. We have to do more with it--pay attention, explore, be open to all of life. Because we have only one chance, we have to make life seem longer than it really is."

J'attends de savoir si vous comprenez le titre comme moi ?...Question

_________________
Explorez la raison qui vous commande d'écrire; examinez si elle plonge ses racines au plus profond de votre coeur; faites-vous cet aveu: devriez-vous mourir s'il vous était interdit d'écrire?
- R.M.Rilke
Back to top Go down
View user profile http://www.myspace.com/waenelin
Waënelin
VigAdmin.
avatar

Number of posts : 917
Age : 41
Localisation : Somewhere out of the world
Registration date : 2005-11-24

PostSubject: Re: L'art en transversalité : de Viggo à d'autres artistes   Sat 3 Dec - 17:09

Originellement posté par WAENELIN le 18/11/05 en réponse à TINUVIEL


Sisi, c'est parfaitement clair Wink je suis complètement d'accord avec toi, c'est vraiment comme ça que je ressens le tableau (tes 3 premières lignes)

Pour le titre par contre, je pense que tu te goures, sauf votre respect madame green grin
Le titre n'est pas "Isolation and its effects on the passing of time" mais bien "and its effects on colour perception with..."... ça me semble ne laisser aucune ambiguité, non confused

_________________
Explorez la raison qui vous commande d'écrire; examinez si elle plonge ses racines au plus profond de votre coeur; faites-vous cet aveu: devriez-vous mourir s'il vous était interdit d'écrire?
- R.M.Rilke
Back to top Go down
View user profile http://www.myspace.com/waenelin
Waënelin
VigAdmin.
avatar

Number of posts : 917
Age : 41
Localisation : Somewhere out of the world
Registration date : 2005-11-24

PostSubject: Re: L'art en transversalité : de Viggo à d'autres artistes   Sat 3 Dec - 17:13

Originellement posté par TINUVIEL le 23/11/05 en réponse à WAENELIN


Pour ce titre là, j'avoue que je sèche sur ma compréhension... ça me semble ambigü.
Tu pourrais me donner ta version ? tu ne m'as pas vraiment donné ta traduction... je bloque un peu dessus !


Quote :
Le titre n'est pas "Isolation and its effects on the passing of time" mais bien "and its effects on colour perception with..."... ça me semble ne laisser aucune ambiguité, non?

je sais pas pourquoi mais quand je le lis, je traduis avec une ponctuation différente :

"L'isolation et ses effets, en "perception de couleurs", avec le temps qui passe"
et là, je n'associe pas le temps aux couleurs mais bien à l'isolation...
un peu nébuleux non ?...

Mais bon c'est pas grave crazy

A part ça, trop de boulot (8h par jour non-stop) puis retour à la maison avec les filles, le repassage qui s'amoncelle et pas le temps de tout liquider... tellement creuvée que je suis au lit à 21 h !

Mais promis je pense à vous et je vous oublie pas love2 bon j'y retourne ! Wink

_________________
Explorez la raison qui vous commande d'écrire; examinez si elle plonge ses racines au plus profond de votre coeur; faites-vous cet aveu: devriez-vous mourir s'il vous était interdit d'écrire?
- R.M.Rilke
Back to top Go down
View user profile http://www.myspace.com/waenelin
Waënelin
VigAdmin.
avatar

Number of posts : 917
Age : 41
Localisation : Somewhere out of the world
Registration date : 2005-11-24

PostSubject: Re: L'art en transversalité : de Viggo à d'autres artistes   Sat 3 Dec - 17:34

Originellement posté par WAENELIN le 26/11/05 en réponse à TINUVIEL


Non, ta perception me laisse perplexe... confused

Pour moi ce titre est totalment transparent et le mot à mot, même un peu maladroit, peu convenir :
"L'isolation et ses effets sur [l'évolution de] la perception des couleurs avec le passage du temps".

_________________
Explorez la raison qui vous commande d'écrire; examinez si elle plonge ses racines au plus profond de votre coeur; faites-vous cet aveu: devriez-vous mourir s'il vous était interdit d'écrire?
- R.M.Rilke
Back to top Go down
View user profile http://www.myspace.com/waenelin
Daudie
Viggette modo
avatar

Number of posts : 229
Age : 39
Localisation : en plein dans sa mouille
Registration date : 2005-11-25

PostSubject: Re: L'art en transversalité : de Viggo à d'autres artistes   Sun 19 Feb - 20:04

Commentaire de la peinture "Married to Nature, 2000" de Viggo Mortensen
(in SignLanguage, p.70)



« Je ne sais pas d’art qui puisse engager plus d’intelligence que le dessin. Qu’il s’agisse d’extraire du complexe de la vue, la trouvaille du trait, de résumer une structure, de ne pas céder à la main, de lire et de prononcer en soi une forme avant de l’écrire ; ou bien que l’invention domine le moment, que l’idée se fasse obéir, se précise, et s’enrichisse de ce qu’elle devient sur le papier, sous le regard, tous les dons de l’esprit trouvent leur emploi dans ce travail, où paraissent non moins fortement tous les caractères de la personne quand elle en a. »

Paul VALERY in Degas, danse, dessin



Avant propos : Impressions premières

Married to nature est une fête de l’œil, composition buccolique aux accents pastels, apaisants.
Une peinture qui plaît à cet œil séduit par la douceur et l’harmonie générale qui s’en dégage.
Un excellent objet d’étude en somme qui va mettre au jour de nouvelles pièces s’ajoutant elle-même au grand canevas de la création artistique estampillée VM.


J’ai choisi de diviser cette modeste étude en trois points, correspondants aux différentes lignes de lecture que semblent nous proposer l’auteur de la toile.


I – Disposition générale des différents composants


L’on peut penser que « la toile » est en réalité un mur fortement ébréché en son centre de sorte qu’un trou y est apparu. Matériau brut, artificiel puisque né de l’homme, produit de la civilisation des villes que VM va "renaturiser" en y ajoutant fleurs, volutes et cercles agréablement colorisés.

A droite, collage ou peinture ? Je ne peux le déterminer. Ce pourrait être une seconde représentation - incursion - de cette civilisation s’ouvrant sur un ciel bleu sous lequel il me semble distinguer une habitation à fenêtres : caravane comme me l’avait dit Waé ou construction en dur, je ne peux là non plus émettre une opinion sûre...Reste au premier plan, ce que j’imagine être la côté droit d’un personnage en superposition avec la construction susvisée.


II – La préeminence de l’élément naturel

Married to nature = Une ode discrète à la nature.

Comme je l’ai déjà indiqué, les composants naturels viennent recouvrir le matériau de départ que VM a choisi pour créer.

Un bouquet de fleurs marque le tableau dans toute sa hauteur.

Puis vient une composante très remarquable, au sens littéral du terme, un trait assez grossier de couleur rouge vif, sûrement né d’un geste rapide intervenu alors que la toile était quasiment achevée.

Il vient envelopper 4 autres éléments essentiels à la compréhension complète du tableau : le trou dont je parlais précédemment dans lequel VM a inséré une sorte de polaroid centré sur une main, une inscription rouge « married to nature », une forme ovale dont je n’arrive pas à préciser l’identité et un cercle de couleur orange aux contours réguliers situé à l’extrême gauche du tableau.

Un choix très signifiant que celui d’isoler ces quatre composantes des autres éléments constituant la toile... Tentons d’en percer les motivations.


A - L’élément floral

3 grandes fleurs rassemblées, de taille sensiblement différente traversent la toile de part et d’autre de sa hauteur, séparant le collage précédemment cité du reste du tableau. La présence de ces coquelicots marque une césure, de sorte que le personnage et le fond l’accompagnant demeurent exclus de l’entité nature qui prend place peu à peu à mesure que le regard du spectateur se déplace vers la gauche du tableau.

On apprécie la finesse des tiges qui contraste avec la forme plus lourde des fleurs elles-mêmes s’imposant sur toute la verticalité de la toile.


B – L’écrit "naturaliste"

De nouveau le mot vient à l’appui du trait-peinture dont il accentue le sens et la portée. Le regard du spectateur sera d’autant plus pertinent qu’il connaîtra la motivation souveraine de l’artiste, percera la finalité de sa toile.

Que nous disent ces quelques lettres ? "Married to nature" c'est-à-dire marié à la nature. Idée force du tableau, VM emploie volontairement un champ lexical généralement réservé aux relations entre humains. « Marié à » recouvre plusieurs significations :

- En communion avec : il exprime son approche très affective de l’élement naturel, son attirance à celui-ci, la plénitude de son union avec lui.
La nature = être très précieux à aimer ?

- En interdépendance avec : il met l’accent sur un besoin de nature, refuge vital pour tous , surtout ceux pour lesquels l’anti-nature – ville et autres produits de l’homme – est une situation dont il faut se démarquer.

- Engagé avec : c’est la notion de devoir envers les éléments naturels.
Emergence d’une responsabilité de l’homme sur le devenir de La nature - - qu’il doit avoir à cœur de préserver.

La nature = sujet très précieux de droit ?


C – La résurgence de l’homme

Du moins une de ses composantes.
Au centre de la toile, au milieu de la brèche occultant une partie du mur, une main de laquelle partent de longs filaments verts se rejoignant en haut du tableau pour former une sorte de "geyser de verdure".

La main, omniprésente dans de nombreuses œuvres de VM. Outil de création puisque sans elle pas de toile, pas de concrétisation pleine du bouillonnement intellectuel de l’artiste, pas de vrai passage à l’acte puisque qu’absence de moyen pour le réaliser.

Richesse contenue dans cette main qui manie si aisément toutes sortes de langages : secours des silencieux – les signes –, fidèle des poètes et autres écrivains, prolongement du peintre dont elle matérialise l’élan artistique.

Outil de destruction, car comme elle n’est pas mue de volonté propre mais reste soumise aux décisions de son "maître", elle peut être amenée à exécuter le pire... Désillusion donc...

Reste que dans cette toile la main semble plutôt être envisagée en un sens positif, elle est à l’origine de ce jaillissement verdoyant dépassant le semi-cercle formé par le trait rouge dont je traitais auparavant.

Cette explosion de "nature" ne peut être contenue, elle se déplie avec force et vient chapeauter de fait une partie de la toile.


D – Rondeurs et cycles

La toile est affectée à deux reprises de deux cercles, l’un plus petit orange assez vif, l’autre plus important au contenu pastel proposant plusieurs teintes violacées entremêlés à certains endroits de touches + orangées.

Deux cercles, comme l’a très bien remarqué Waé, sûrement travaillés à la brosse ou à l’éponge.
Leurs contours sont réguliers et ces courbes agréables à l’œil contrastent avec le caractère plus grossier du semi-cercle déjà cité.

Ils apportent à mon sens un équilibre satisfaisant à la toile, une réelle impression de sérénité et de douceur très plaisants.

Pourrait-on aussi voir en eux une référence, même très implicite, aux rythmes cycliques de la nature ?

Notons que je n’arrive pas à déterminer ce que représente le dernier de ces quatres éléments positionné juste en dessous de l’inscription "married to nature".


E – Nature….Ecologie !

Hormis le bouquet de fleurs, l’intégralité des "formes-nature" - faisant référence à, si vous préférez- sont situés à l’intérieur du semi-cercle rouge prenant lui-même la forme d’un demi-cœur. Celui-ci entoure, enveloppe, protège en somme ces "formes-nature".

On peut y voir une belle métaphore de l’extrême tendresse et affection que l’auteur de la toile semble porter à cette nature qu’il nous peint ici à sa manière, très abstraite et très intuitive car le geste, bien que savamment guidé, n’est pas réellement retravaillé.

Une invite à se re-plonger dans le berceau de toute vie...

_________________
"Breathe-in experience
Breathe-out poetry"
Muriel Rukeyser
Back to top Go down
View user profile
Waënelin
VigAdmin.
avatar

Number of posts : 917
Age : 41
Localisation : Somewhere out of the world
Registration date : 2005-11-24

PostSubject: Re: L'art en transversalité : de Viggo à d'autres artistes   Sun 19 Feb - 23:39

Waouh! Shocked bon boulot Daudie. J'étudierai ça à tête reposée. Very Happy

_________________
Explorez la raison qui vous commande d'écrire; examinez si elle plonge ses racines au plus profond de votre coeur; faites-vous cet aveu: devriez-vous mourir s'il vous était interdit d'écrire?
- R.M.Rilke
Back to top Go down
View user profile http://www.myspace.com/waenelin
Daudie
Viggette modo
avatar

Number of posts : 229
Age : 39
Localisation : en plein dans sa mouille
Registration date : 2005-11-25

PostSubject: Re: L'art en transversalité : de Viggo à d'autres artistes   Mon 6 Mar - 1:14

Je vais me lancer d'ici peu dans l'étude d'une autre toile du maître..To be continued...

P.S : j'adore ménager mon effet Very Happy

_________________
"Breathe-in experience
Breathe-out poetry"
Muriel Rukeyser
Back to top Go down
View user profile
Waënelin
VigAdmin.
avatar

Number of posts : 917
Age : 41
Localisation : Somewhere out of the world
Registration date : 2005-11-24

PostSubject: Re: L'art en transversalité : de Viggo à d'autres artistes   Mon 6 Mar - 11:23

hot looking forward! hot

_________________
Explorez la raison qui vous commande d'écrire; examinez si elle plonge ses racines au plus profond de votre coeur; faites-vous cet aveu: devriez-vous mourir s'il vous était interdit d'écrire?
- R.M.Rilke
Back to top Go down
View user profile http://www.myspace.com/waenelin
Daudie
Viggette modo
avatar

Number of posts : 229
Age : 39
Localisation : en plein dans sa mouille
Registration date : 2005-11-25

PostSubject: Re: L'art en transversalité : de Viggo à d'autres artistes   Sun 12 Mar - 20:23

Chatter Box Eyes, 2000, Viggo Mortensen



Here we are then!!


Furtif délice, régal immodéré de mes yeux posés sur cette toile chatoyante, vive et ronde.

C’est donc sans mal que je vais me lancer dans l’étude de cette peinture de VM.


"L’art moderne tend à exploiter presque exclusivement la sensibilité sensorielle, aux dépens de la sensibilité générale ou affective et de nos facultés de construction, d’addition des durées et de transformation par l’esprit.
Il s’entend merveilleusement à exciter l’attention et use de tous moyens pour l’exciter : intensités, contrastes, énigmes, surprises."

Paul VALERY in Degas, danse, dessin


I . Impulsion- Retour

C’est le "remarquable" chez VM et ce au sens propre c'est-à-dire ce qui se remarque: cet indéniable sentiment qu’il obéit avant tout à un pur élan artistique. Regardez l’impatience du mouvement dans le morceau musical "Writing" tiré du CD "One less thing to worry about".
Je l’imagine abordant une toile de manière équivalente.

« Pur » car il ne semble pas aborder ses œuvres picturales d’une démarche réfléchie, elles sont avant tout le produit d’un temps donné et sont donc soumises aux aléas du moment : ce sont ce que j’appellerai des "toiles-instants".
Pas de croquis préalable, pas de préparation minutieuse, je pense que VM laisse délibérément la part belle à l’acte-réflexe.
La main guide l’artiste qui s’en remet à son mouvement.
Comme si cette... ces mains avaient une existence et une volonté propres. C’est peut-être le message que VM tente de nous transmettre en prenant soin dans chacune de ces toiles, de placer de manière visible une main.
Question importante que celle de la signification de la « main » dans l’art de VM. A retravailler, n'hésitez pas à donner vos impressions sur la chose!

Reste que Chatterbox Eyes répond aux mêmes critères : une toile dont on devine qu’elle est le fruit d’un moment particulier de l’existence de VM, une impulsion première ensuite retravaillée, « redéfinie » pour se fondre dans le dessein désormais plus clair de l’artiste.

Il se pourrait donc bien que VM travaille en deux étapes : un premier jet de « l’inattendu », l'Impulsion qui dresse les grandes lignes de ce que sera la toile puis le Retour c'est-à-dire qu’il affine le « produit de son acte réflexe » pour lui donner l’allure et le contenu depuis décidés.

La toile date de 2000. Le côté gauche de celle-ci est traversé de bas en haut par une épée enserrée par de multiples liens terminés par des pointes ( flèches ?) toutes dirigées vers le haut de la peinture.
Comment ne pas voir ici une référence relativement explicite à Anduril, l’épée d’Aragorn, personnage dont VM a partagé le quotidien pendant tant de mois.


II – La main de l’œil

"Il y a une immense différence, entre voir une chose sans le crayon dans la main, et la voir en la dessinant [ …]. Même l’objet le plus familier devient tout autre si l’on s’applique à le dessiner : on s’apercoit qu’on l’ignorait, qu’on ne l’avait jamais véritablement vu."

Paul VALERY cf. supra

Chatterbox eyes : le mot et le dessin, l’œil et la main. Ils sont omniprésents.
La main, dont on sait qu’elle porte en elle une signification toute particulière pour VM, trouve place au centre du tableau, prise dans un jaillissement bleuté rempli de pointillés rosés, lequel forme une sorte de demi lune reliant le bord gauche du tableau au bas de celui-ci.
Cet arc teinté d’un camaïeu de bleus tous relativement foncés imprime à la toile son mouvement principal. Une rondeur en mouvement à laquelle la main appartient.

L’œil n’est pas en reste. Le titre nous rappelle à son souvenir : Chatterbox eyes, le mot vient à l’appui de la peinture comme cela est courant chez VM
Chatterbox eyes : littéralement, les yeux bavards…Tout est là !!
Œil et main entremêlés, indissociablement épris l’un de l’autre, indispensables à l’artiste.

Récepteur du visible ( l’œil ) et Initiatrice de l’indicible – ce qui ne peut se dire- ( la main).
A eux deux ils traversent les choses et nous portent au-delà du réel vers l’imaginaire de l’artiste.

Sujet inépuisable…


III . Res rei

La matière tient une part importante sorte d' « artistic playground », prétexte au jeu des textures. On devine que VM s’est adonné au collage; ainsi en est il de la main dont je parlais tout à l’heure, mais aussi d’une des formes situées en bas de la toile, à droite plus précisément. A première vue, il semble s’agir d’une sorte de poisson.


Le temps me manque pour poursuivre plus avant aujourd’hui cette étude.
L’intérêt toujours renouvelé des toiles de VM tient au fait, pour paraphraser Klee, qu’en notre qualité de spectateur nous "ne faisons pas instantanément le tour de ses œuvres". Bien du temps nous est nécessaire pour en percer les principales significations.

Je rééditerai donc ce post pour continuer notre discussion. A vous de compléter mon propos, qui sera d’autant plus riche que vous lui aurez apporté les éléments qui lui font pour le moment défaut !



PS: comme d'habitude, un scan de la peinture en question peut être envoyé par mail à ceux qui le désirent, sous couvert de n'être pas divulgué sur le web.

_________________
"Breathe-in experience
Breathe-out poetry"
Muriel Rukeyser
Back to top Go down
View user profile
babeth
Vigget(te) confirmé(e)
avatar

Number of posts : 149
Age : 44
Registration date : 2010-01-25

PostSubject: Seulement deux idées au sujet de "married to nature"   Tue 26 Jan - 19:35

Daudie wrote:
Commentaire de la peinture "Married to Nature, 2000" de Viggo Mortensen
(in SignLanguage, p.70)


Le personnage me fait penser à un indien; le trait constituant sa
coiffe.
Et, dans la même perspective, les cercles ou disques peuvent
évoquer le chamanisme amérindien, dans lequel l'univers et sa puissance
opèrent circulairement (cycles de la nature- rondeur des astres...). Il y
a aussi des "roues" de médecine mais là, je n'y connais rien.
Enfin,
cette culture colle bien au titre.
Back to top Go down
View user profile
babeth
Vigget(te) confirmé(e)
avatar

Number of posts : 149
Age : 44
Registration date : 2010-01-25

PostSubject: De Time waits for every one à... Ravel   Sat 13 Mar - 19:37

Dans le topic sur le temps, vous citez Time waits for every one et sa présentation sur Perceval press.
Si vous voulez des pianos et des violons qui jouent, dansent ou pleurent, je vous renvoie aux oeuvres pour violon et piano de Ravel (Sonate pour violon et piano, Kaddish, Tzigane et compagnie...). Je crois que c'est dans Kaddish qu'ils pleurent admirablement.
TWFE de VM me transporte également par toutes la gamme émotionnelle qu'il exprime.
Cela pourrait être intéressant de partager sur tel ou tel morceau et dire ce qu'on pense qu'il exprime.
Tiens question :comment traduire "Massage school" (que j'apprécie beaucoup)?
Back to top Go down
View user profile
Sponsored content




PostSubject: Re: L'art en transversalité : de Viggo à d'autres artistes   

Back to top Go down
 
L'art en transversalité : de Viggo à d'autres artistes
View previous topic View next topic Back to top 
Page 6 of 6Go to page : Previous  1, 2, 3, 4, 5, 6
 Similar topics
-
» Exposition Transversalité à St Jean de Monts
» Appaloosa - western de Ed Harris avec Viggo
» Viggo Mortensen: Aragorn, mais pas que...
» Viggo Jespersen - Skårup
» portraits au crayon

Permissions in this forum:You cannot reply to topics in this forum
Forum sur l'art de Viggo Mortensen :: From his to their paths-
Jump to: