Forum sur l'art de Viggo Mortensen


Pour tous les amoureux de son art... ou de l'art en général
 
HomeSearchRegisterLog in

Share | 
 

 Ruptures artistiques et Politique

View previous topic View next topic Go down 
Go to page : Previous  1, 2, 3
AuthorMessage
Daudie
Viggette modo
avatar

Number of posts : 229
Age : 38
Localisation : en plein dans sa mouille
Registration date : 2005-11-25

PostSubject: Re: Ruptures artistiques et Politique   Tue 18 Apr - 18:02



Otto DIX, "Machine guns advancing", from Der Krieg series, 1924

_________________
"Breathe-in experience
Breathe-out poetry"
Muriel Rukeyser
Back to top Go down
View user profile
Ilmarë
Petit(e) Vigget(te)
avatar

Number of posts : 17
Age : 59
Localisation : RP
Registration date : 2006-02-06

PostSubject: Re: Ruptures artistiques et Politique   Sat 22 Apr - 18:43

Comme pour nous soutenir dans notre réflexion, une expo sur les dessins de Otto Dix a lieu à Paris, jusqu'au 14 juin, Galeries Tendances, 105 rue Quincampoix, Paris 3è. (article dans Le Monde du we).

Dans mon dernier post, j'avais pris Boris Vian comme exemple, mais je n'étais pas totalement sûre de moi quant à la nature de son engagement politique. Donc je me suis replongée dans sa bio.
Je n'ai pas encore terminé, mais il est clair que dans le cas de cet artiste, la volonté de s'engager (ou de faire rupture) est loin d'être évidente. Vian a toujours voulu éviter les étiquettes et les chapelles. Et pourtant, malgré lui, il apparaît comme un artiste engagé après la puplication de " J'irai cracher sur vos tombes", juste après la guerre, en 46 ou 47. (Le livre paraît sous le pseudo de Vernon Sullivann, Vian ne se déclarant que comme "traducteur".) Puis , en pleine guerre d'Indochine (1954) il écrit et chante "Le déserteur", ce qui lui vaut pas mal d'ennuis lors de sa tournée( La chanson a été chantée par Mouloudji dans un premier temps). Or Vian ne cesse de dire par ailleurs qu'il ne souhaite délivrer aucun message politique.
Alors pourquoi cette chanson pacifiste et libertaire ? Pourquoi ce roman violent contre le racisme ? Nous voilà face à un artiste qui, dans une oeuvre foisonnante et inclassable, se laisse parfois aller à des actes politiques, sans avoir l'intention ni de convaincre ni de dénoncer, car Vian a toujours détesté toute forme de militantisme et d'engagement politique.

Cela m'a laissée quelque peu perplexe : l'artiste qui délivre un message malgré lui, dont la création lui échappe totalement ....

Voilà, je retourne à ma lecture, je laisse cet exemple à votre sagacité. Wink


Last edited by on Sun 23 Apr - 20:54; edited 1 time in total
Back to top Go down
View user profile
Daudie
Viggette modo
avatar

Number of posts : 229
Age : 38
Localisation : en plein dans sa mouille
Registration date : 2005-11-25

PostSubject: Re: Ruptures artistiques et Politique   Sun 23 Apr - 17:16

Et oui très finement soulevé Ilmare!! On pourrait de fait, reprendre ce questionnement dans " Cavaliers bleus" : l'oeuvre, quelle qu'elle soit, une fois "adoptée" par les tiers peut se voir attribuer une finalité, une portée politique différente de celle que tenait à lui imprimer son créateur voire tout simplement se voir assigner une finalité politique alors même que tel n'était pas l'objectif de son auteur! L'oeuvre court donc le risque d'être dénaturée.
Comment contourner cette difficulté?

_________________
"Breathe-in experience
Breathe-out poetry"
Muriel Rukeyser
Back to top Go down
View user profile
Daudie
Viggette modo
avatar

Number of posts : 229
Age : 38
Localisation : en plein dans sa mouille
Registration date : 2005-11-25

PostSubject: Re: Ruptures artistiques et Politique   Sun 19 Nov - 10:55

A voir alors, le questionnement proposé dans le topic Cavaliers bleus.
L'oeuvre qui perdrait sa signification originelle pour se voir attribuer une fonction qui n'aurait pas été celle recherchée par l'artiste.
Notamment si l'on part de l'idée développée dans le topic précité, que l'acte créateur est avant tout un acte de décharge émotionnelle centré sur l'artiste, répondant à une nécessité intérieure de l'artiste.
Avez-vous en tête quelques exemples? Je me creuse de mon côté.

_________________
"Breathe-in experience
Breathe-out poetry"
Muriel Rukeyser
Back to top Go down
View user profile
Daudie
Viggette modo
avatar

Number of posts : 229
Age : 38
Localisation : en plein dans sa mouille
Registration date : 2005-11-25

PostSubject: Re: Ruptures artistiques et Politique   Tue 25 Mar - 0:08

Alors me voilà peaufinant (pinaillant???) depuis quelques semaines déjà mes écritures.
Je suis toujours démangée par l'envie de découvrir les liens que l'on peut opérer entre les notions d'artiste et d'engagement, d'abord et avant tout, parce que VM, de manière accentuée ces quelques derniers mois (mais il n'est pas le seul), car VM donc s'engage, (littéralement met en gage/attache sa personne) à médiatiser (mais le terme ici employé demeure insatisfaisant) certains faits tenant notamment à la vie politique US.
Il se positionne en vecteur d'idées au travers de son art, et plus précisément, au travers de son travail d'écriture.

Revenons à la source de cette réflexion : l'art engagé. Ses origines et sa nature découlent de son objectif : Ne pas ignorer le Monde.
« Par l'art seulement nous pouvons sortir de nous, savoir ce que voit un autre de cet univers qui n'est pas le même que le nôtre, et dont les paysages nous seraient restés aussi inconnus que ceux qu'il peut y avoir dans la lune »
Proust, A la recherche du temps perdu.


Agir, interagir, combattre, véhiculer, s’opposer, affirmer, soutenir… Le processus de création artistique est un puissant vecteur d’idées, de concepts, d’images ou de représentations inattendues parfois du Monde visible et nous conduit par delà ses limites pour rendre visible à nos sens un Monde nouveau, encore inconnu.

Cet acte créateur engage certainement son auteur ne serait-ce que parce qu’il l’habite et l’anime lors de son élaboration.

Mais cette vision est par trop restrictive, et l’art engagé ne peut se résumer à ces quelques mots.

Quid de l’art engagé alors ? Nous nous étions premièrement penchés sur l’art et les ruptures politiques et artistiques qu’il peut engendrer. Reste qu’après réflexion, cette approche m’a paru trop restrictive de sorte que tout un pan de la problématique envisagée semblait devoir être mise de côté. Alors qu'en est-il ?


L’art engagé ne cherche plus (seulement) à produire de la beauté puisque dès lors la création artistique matérialise une action visant à réagir voire influer sur son propre environnement (pris en son acception la plus large).

L’art engagé serait donc la manifestation d’une volonté de prendre position.

L’art se séparerait de la pure problématique de l’esthétique pour endosser une autre finalité : ouvrir le champ de la pensée et de la représentation de l’immédiat pour questionner son environnement et modifier le rapport jusqu’alors entretenu avec lui.

En somme se taire est impossible de sorte que le silence est toujours une prise de parole.


Mais alors, l’art est-il engagé par essence, sans que l’artiste ait consenti à cet engagement, sans qu’il en ait exprimé le désir?

Tel est le parti de l’auteur Eric Cobast suivant lequel « l’œuvre d’art dévoile, elle ne reproduit pas ce qui est, elle donne à voir et à sentir ce qui était avant elle inaperçu […].»

Bien sur, une œuvre est engagée lorsqu’elle exprime un parti pris et intègre dans une lettre ouvertement menée de son auteur.

Mais cette perception de l’art engagé est insuffisante:

« Elle feint d’ignorer que toute œuvre est un acte de dévoilement du réel […]. Il n’y a pas d’œuvre qui ne trouve sa satisfaction dans un engagement par rapport au contexte qui l’a vu naître […]. L’engagement apparaît comme ce mécanisme de digestion, d’appropriation du réel, « biologiquement » indispensable à une œuvre d’art ».
Eric Cobast, Petites leçons de culture générale .


Pourtant, s’engager c’est « mettre en gage » ; de sorte que l’engagement s’entend aussi de l’existence d’une responsabilité.

En s’engageant pour tel fait, telle cause politique ou telle personne, tout artiste se porte garant de l’action, de la cause ou de la personne pour laquelle il/ elle décide de s’engager.

Voici ce que Sartre disait à propos de l’écrivain:

« [il] est en situation dans son époque : chaque parole a des retentissements. Chaque silence aussi. Je tiens Flaubert et Goncourt pour responsables de la répression qui suivit la Commune parce qu’ils n’ont pas écrit une ligne pour l’empêcher. Ce n’était pas leur affaire, dira-t-on. Mais le procès de Calas, était-ce l’affaire de Voltaire ? La condamnation de Dreyfus, était-ce l’affaire de Zola ? L’administration du Congo, était-ce l’affaire de Gide ? Chacun de ces auteurs, en une circonstance particulière de sa vie, a mesuré sa responsabilité d’écrivain ».

Il définit donc l’intellectuel engagé (par extension l’artiste) comme «[celui qui se range] du côté de ceux qui veu[t]changer à la fois la condition sociale de l’homme et la conception qu’il a de lui-même.»
Il s’agit donc visiblement d’une manifestation de sa volonté.


A suivre Wink

_________________
"Breathe-in experience
Breathe-out poetry"
Muriel Rukeyser
Back to top Go down
View user profile
Daudie
Viggette modo
avatar

Number of posts : 229
Age : 38
Localisation : en plein dans sa mouille
Registration date : 2005-11-25

PostSubject: Re: Ruptures artistiques et Politique   Fri 29 Aug - 22:47

Voici ce qu'en pensait Picasso au début du XXème siècle, à l'aube d'un second conflit mondial

"Que croyez-vous que soit un artiste ?


Un imbécile qui n'a que des yeux s'il est peintre, des oreilles s'il est musicien, ou une lyre à tous les étages du coeur s'il est poète, ou même s'il est boxeur, seulement des muscles ?

Bien au contraire, il est en même temps un être politique, constamment en éveil devant les déchirants, ardents ou doux événements du monde, se façonnant de toute pièce à leur image. Comment serait-il possible de se désintéresser des autres hommes, et en vertu de quelle nonchalance ivoirienne, de se détacher d'une vie qu'ils nous apportent si copieusement ? Non, la peinture n'est pas faite pour décorer les appartements. C'est un instrument de guerre offensive et défensive contre l'ennemi. "

Texte apposé sous l'illustration du tableau de Pablo Picasso "Guernica" 1937


_________________
"Breathe-in experience
Breathe-out poetry"
Muriel Rukeyser
Back to top Go down
View user profile
Sponsored content




PostSubject: Re: Ruptures artistiques et Politique   

Back to top Go down
 
Ruptures artistiques et Politique
View previous topic View next topic Back to top 
Page 3 of 3Go to page : Previous  1, 2, 3
 Similar topics
-
» Droits de l'homme, Democratie, Politique et Nouvelles Technologies en RDCongo, Les congolais peuvent aussi inventer des applications ? ( Totala)
» Politique : Marvel versus DC.
» [Iraq] Tableaux Artistiques à base de Timbres
» L'engagement politique du Duke
» jeton politique Anglais 1794

Permissions in this forum:You cannot reply to topics in this forum
Forum sur l'art de Viggo Mortensen :: Don't move but ACT-
Jump to: