Forum sur l'art de Viggo Mortensen


Pour tous les amoureux de son art... ou de l'art en général
 
HomeSearchRegisterLog in

Share | 
 

 Cavaliers bleus et explosion artistique

View previous topic View next topic Go down 
Go to page : 1, 2  Next
AuthorMessage
Daudie
Viggette modo
avatar

Number of posts : 229
Age : 38
Localisation : en plein dans sa mouille
Registration date : 2005-11-25

PostSubject: Cavaliers bleus et explosion artistique   Tue 13 Dec - 19:50

L'Art serait une nécessité intérieure...

_________________
"Breathe-in experience
Breathe-out poetry"
Muriel Rukeyser
Back to top Go down
View user profile
Waënelin
VigAdmin.
avatar

Number of posts : 917
Age : 41
Localisation : Somewhere out of the world
Registration date : 2005-11-24

PostSubject: Re: Cavaliers bleus et explosion artistique   Tue 13 Dec - 20:46

Certes... mais encore ?!! Rolling Eyes Rolling Eyes Rolling Eyes
c'est un peu laconique Mademoiselle... mais bon, ne dénigrons pas : c'est un bel effort green grin lol

(et sinon, je préférais ton premier titre en fait ! et puis cavalier bleu: au singulier plutôt, comme le tableau, non ?)

_________________
Explorez la raison qui vous commande d'écrire; examinez si elle plonge ses racines au plus profond de votre coeur; faites-vous cet aveu: devriez-vous mourir s'il vous était interdit d'écrire?
- R.M.Rilke
Back to top Go down
View user profile http://www.myspace.com/waenelin
Daudie
Viggette modo
avatar

Number of posts : 229
Age : 38
Localisation : en plein dans sa mouille
Registration date : 2005-11-25

PostSubject: Re: Cavaliers bleus et explosion artistique   Tue 13 Dec - 23:42

Que d'impatience! J'adore ménager le suspens, d'où mon attrait jusqu'à présent aussi soutenu pour l'intrigue policière...

Bien, entrons dans le vif de ce sujet.

L'expression "Cavaliers bleus" constitue une forme de clin d'oeil au "Blau Reiter" littéralement traduit de l'allemand "Cavalier bleu" au singulier qui désigne un regroupement d'artistes ayant émergé au début du 20ème siècle (1910 et suivant) sous l'impulsion de Wassily KANDINSKY:

"L’art prend aujourd’hui des chemins qui passent de loin tous les rêves de nos ancêtres ; on a l’impression, devant les œuvres nouvelles, d’être plongé dans un songe et d’entendre les cavaliers de l’Apocalypse déchirer les airs ; on sent une tension artistique monter sur toute l’Europe, — partout, de nouveaux artistes se font signe : il suffit d’un regard, d’une poignée de mains, pour se comprendre !"


Nous savons que les idées fondamentales de ce que l’on sent et de ce qui se crée aujourd’hui nous ont précédé, et nous soulignons le fait qu’elles ne sont pas nouvelles par leur nature ; mais l’événement qu’il faut annoncer et proclamer dans tous les lieux où il se fait du nouveau, c’est qu’aujourd’hui des formes nouvelles ont éclos comme une belle semence, comme une plante inespérée, aux confins de toute l’Europe.


"C’est la conscience de cette coalescence mystérieuse de la création artistique nouvelle qui a fait germer l’idée du Blaue Reiter. Son appel doit rassembler les artistes des temps nouveaux et ouvrir les oreilles des "profanes".

Extrait de : Kandinsky et Marc (Franz), l’Almanach du « Blaue Reiter ».


Surgit alors l'émotion artistique qui nous étreint à la découverte de telle ou telle oeuvre de l'esprit et surtout ....surtout l'explosion artistique: l'appréhension par nous spectateurs des travaux de nouveaux talents, que nous ne cessons pas de connaître et reconnaître par tous les moyens de communication, les vecteurs de savoir et de culture qui sont mis à notre disposition.


1/ VM, comme d'autres, constitue l'un de ces vecteurs... Chaque artiste découvert me permet, à moi, simple spectatrice néophyte, d'apprivoiser la chose artistique... A ce propos VM semble avoir à coeur de transmettre à autrui une version de l'Art, c'est en cela qu'il est quelque part, lui aussi, un cavalier bleu.

Alors ? Y'a t'il une obligation morale de l'artiste à éduquer les profanes, à aiguiser leur compréhension de l'Art ?


2/Quid de cette nécessité intérieure de l'artiste de se relater dans ses oeuvres, d'y enfouir ou d'y révéler une partie de soi! C'est aussi de ce contenu artistique là dont a voulu s'entretenir Kandinsky avec ses pairs et pourquoi pas aussi, notamment au travers de ses écritures, avec nous, réceptacles, parfois brutalisés par tant d'émotions compactées au sein d'une même oeuvre...


Bref ce topic se résume finalement assez brièvement ; c'est la dialectique "artiste-oeuvre" ou comment l'oeuvre donne son énergie à l'artiste? Pourquoi pour les artistes, l'Art devient l'oeuvre d'une vie toute entière? Quelle est cette nécessité intérieure qui fait qu'un homme ou une femme se sent incomplet(e) s'il ne peut écrire, peindre, photographier...?

C'est aussi le rapport "artiste-spectateur profane" , complexe et souvent empreint d'émotivité. Quel est donc le secret de cette étrange relation qui se crée...

Nous avons des artistes talentueux sur ce site...à vos écritoires!! Venez abreuver ma soif de compréhension!

_________________
"Breathe-in experience
Breathe-out poetry"
Muriel Rukeyser
Back to top Go down
View user profile
Waënelin
VigAdmin.
avatar

Number of posts : 917
Age : 41
Localisation : Somewhere out of the world
Registration date : 2005-11-24

PostSubject: Re: Cavaliers bleus et explosion artistique   Wed 14 Dec - 3:33

Comme je te le disais par MSN, nombreuses questions et nombreuses perspectives...

Topic très excitant !!! :idea: Razz :idea:



Par contre, j'ai réalisé après coup... tu ne voulais pas bosser sur la couleur ? Question l'usage de la couleur chez Viggo et autres, ses significations...? Kandinsky est un pionnier dans ce domaine.
Tu vas créer un autre topic pour ce thème ?

_________________
Explorez la raison qui vous commande d'écrire; examinez si elle plonge ses racines au plus profond de votre coeur; faites-vous cet aveu: devriez-vous mourir s'il vous était interdit d'écrire?
- R.M.Rilke
Back to top Go down
View user profile http://www.myspace.com/waenelin
Waënelin
VigAdmin.
avatar

Number of posts : 917
Age : 41
Localisation : Somewhere out of the world
Registration date : 2005-11-24

PostSubject: Re: Cavaliers bleus et explosion artistique   Thu 15 Dec - 2:36

Quote :
c'est en cela que Viggo est quelque part, lui aussi, un cavalier bleu


mdr1 mdr1 mdr1 mdr1 mdr1 mdr1 mdr1 mdr1 mdr1 mdr1 mdr1 mdr1
mdr2 mdr2 mdr2 mdr2 mdr2 mdr2 mdr2 mdr2 mdr2

désolée mais j'ai pas pu résister.... lol en plus dans Hidalgo son nom indien c'est Enfant Bleu, alors là vraiment, c'était obligé... green grin green grin green grin

_________________
Explorez la raison qui vous commande d'écrire; examinez si elle plonge ses racines au plus profond de votre coeur; faites-vous cet aveu: devriez-vous mourir s'il vous était interdit d'écrire?
- R.M.Rilke
Back to top Go down
View user profile http://www.myspace.com/waenelin
Waënelin
VigAdmin.
avatar

Number of posts : 917
Age : 41
Localisation : Somewhere out of the world
Registration date : 2005-11-24

PostSubject: Re: Cavaliers bleus et explosion artistique   Fri 16 Dec - 14:39

Copié du topic Citations, originellement posté par Daudie :



Il semble pourtant que la masse de sensations engrangées par l'artiste , en l'occurence le poète, doive être évacuée d'une manière ou d'une autre.
La poésie , le conte constituent l'un de ces vecteurs. Je pense donc que l'artiste ressent le besoin de poser à l'extérieur son ressenti intime c'est-à -dire intérieur.

Nous en sommes parfois les récepteurs. En d'autres termes, je présuppose que les artistes se défont nécessairement, d'une certaine manière, de leurs émotions, sentiments, passions...sur la toile, la page, la pierre...sans rechercher à ce qu'il y ait de témoins de ce transfert.
Mais ils se peut que parfois, il laisse aux tiers, donc nous, la possibilité de vivre ce moment en leur compagnie : c'est à cet instant, je pense, qu'il nous conte l'indicible et nous invite à participer à leur découverte du sensible pour mieux aiguiser nos sens ( cf; topic sur le cavalier bleu et l'explosion artistique) .

Cet instant se matérialiserait, pour ma part, dans la lecture d'une strophe, l'étude d'une toile ou autre. Un moment de complicité voulu par l'artiste, qui est artiste par urgence vitale c'est a dire pour lui et non pas par nécessité de reconnaissance de l'autre ou nécessité artistico-apostolique ( besoin de faire comprendre l'art à autrui en quelque sorte...)

_________________
Explorez la raison qui vous commande d'écrire; examinez si elle plonge ses racines au plus profond de votre coeur; faites-vous cet aveu: devriez-vous mourir s'il vous était interdit d'écrire?
- R.M.Rilke
Back to top Go down
View user profile http://www.myspace.com/waenelin
Waënelin
VigAdmin.
avatar

Number of posts : 917
Age : 41
Localisation : Somewhere out of the world
Registration date : 2005-11-24

PostSubject: Re: Cavaliers bleus et explosion artistique   Fri 16 Dec - 14:40

Copié du topic Citations, originellment posté par Nikkie :



l'artiste est pr moi quelqu'un qui est hypersensible par nature et qui absorbe tout par définition, comme une éponge, et son besoin de faire tt resortir est pr lui quasi vital, sinon il ne peut continuer à vivre ...
son cerveau ou son âme créatrice est comme un tourbillon qui peut exploser si celui ci n'est pas exploité

tout le nourrit et le trop plein doit être déverser soit ds un poème, une toile ou tt autre sorte d'oeuvre
il a besoin de le faire sinon il court à la mort, comme Baudelaire par exemple qui grâce à ses poèmes se retient au fil de la vie

je suis assez proche de ce que dit Daudie, l'artiste ne veut pas forcément partager ses ouvres ac un tiers (nous par conséquent, les néophites) ms qu'il n'est pas contre si cela se fait et si cela permet une réflexion intérieure

la décharge émotionnelle et créatrice de l'artiste, lui permet en plus de s'exprimer de se confronter au réel au moins une fois.

_________________
Explorez la raison qui vous commande d'écrire; examinez si elle plonge ses racines au plus profond de votre coeur; faites-vous cet aveu: devriez-vous mourir s'il vous était interdit d'écrire?
- R.M.Rilke


Last edited by on Sat 17 Dec - 3:40; edited 1 time in total
Back to top Go down
View user profile http://www.myspace.com/waenelin
Daudie
Viggette modo
avatar

Number of posts : 229
Age : 38
Localisation : en plein dans sa mouille
Registration date : 2005-11-25

PostSubject: Re: Cavaliers bleus et explosion artistique   Fri 16 Dec - 17:55

Wae...Comment dire....Ton cavalier bleu est...étrangement familier lol lol lol !!!

Merci pour ton post Nikkie qui nous permet d'aborder ce topic un peu plus en profondeur!! Et vous alors ami(e)s poètesses et poètes favoris qu'en dites-vous Question

_________________
"Breathe-in experience
Breathe-out poetry"
Muriel Rukeyser
Back to top Go down
View user profile
Waënelin
VigAdmin.
avatar

Number of posts : 917
Age : 41
Localisation : Somewhere out of the world
Registration date : 2005-11-24

PostSubject: Re: Cavaliers bleus et explosion artistique   Sun 18 Dec - 2:11

Juste en passant, un extrait de Letter to Brigit, in Linger (texte autobiographique) qui colle tout à fait à la thématique où nous emmènent Daudie et Nikkie :


"a camera and something to write in are always in the car, or in whatever bag I carry, just in case a moment special to me presents itself to be stolen."

VM

_________________
Explorez la raison qui vous commande d'écrire; examinez si elle plonge ses racines au plus profond de votre coeur; faites-vous cet aveu: devriez-vous mourir s'il vous était interdit d'écrire?
- R.M.Rilke
Back to top Go down
View user profile http://www.myspace.com/waenelin
Waënelin
VigAdmin.
avatar

Number of posts : 917
Age : 41
Localisation : Somewhere out of the world
Registration date : 2005-11-24

PostSubject: Re: Cavaliers bleus et explosion artistique   Tue 20 Dec - 4:07

Parfois la perception des choses se fait simplement trop forte. Il n'y a pas de mots pour décrire cela; on regarde autour de soi, ou bien un détail s'impose avec plus de vigueur ou une musique vous met dans un état de réception suffisant, et tout d'un coup la présence vous saute à la figure et vous fait exploser le crâne.
Cela peut être n'importe où, n'importe quand (QU'EST-CE qui provoque ces moments?), probablement davantage dans des conditions de calme et d'espace ouvert, ou au contraire de recentrement sur soi, mais aussi en surgissement inattendu et impromptu. La réalité des choses semble crever l'apparence, les couleurs se font plus vives, la perception s'aiguise, on voit derrière les choses, autre chose. En même temps, impression de nager dans un brouillard et de voir les gens passer sans lumière autour de soi - envie de crier "Mais arrêtez-vous, REGARDEZ, prêtez l'oreille une seconde! Regardez autour de vous! Vous ne voyez donc pas ? Rien n'est "normal", les choses ne vont pas de soi! Ce brin d'herbe, oui, ce simple brin d'herbe à vos pieds par exemple - il aurait pu ne pas être, il aurait pu être différent! Les choses ne sont pas liées, ce n'est que votre regard qui les lie, chacune d'elle a son existence propre, exceptionnelle, séparée - chacune s'effondre et ressurgit sans cesse du néant; le monde entier s'effondre et ressurgit dans l'existence à chaque instant!
Seigneur, ils sont aveugles et sourds.
ô réalité, cesse de m'agresser, laisse moi me rendormir comme eux, laisse moi passer dans le monde comme dans un décor et re-sombrer dans le brouillard!




SOLITUDE.




Alors les mots arrivent, ou le pinceau, ou l'appareil photo - particulier, le geste photographique; tentative désespérée parfois pour saisir, capturer, voler un morceau de réel et le montrer aux autres : ceci, ceci je l'ai vu - le verrez-vous?
Peu importe le support, il faut faire quelque chose. On ne pense pas créer, on pense faire - j'ai besoin de faire, de produire, d'agir.

Ebullition. Du chaos mouvant s'éclaboussent quelques notes, une, deux, quatre d'un coup qui vont ensemble, dix autres perdues qui flottent en l'air et se cherchent. Hurlement intérieur. Désespoir, étourdissement, impatience - ça arrive. Torture et jubilation.

Condensation. Les pièces s'assemblent, certaines perdent leur fadeur et gagnent en netteté, remportant sur le flou des victoires inégales - batailles, efforts, joutes, évidences. Le puzzle s'achève et il faut encore arracher les dernières pièces avant qu'elles ne s'effacent; déjà le magma refroidit, le noir revient, la pression diminue...




Enfin je suis en paix. Quelque chose est là, devant moi, sur le papier ou sur la toile. Quelquefois c'est étranger, bizarre, quelquefois je ne m'y reconnais pas. Peu importe, pour l'instant tout est calme.

Jusqu'à la prochaine fois...









Désolée pour la forme totalement non discursive de ce post, mais ce que je cherche à rendre est impossible à traduire - tu as posé une question impossible, Daudie, en demandant aux artistes de décrire cette "nécessité"...
En tout cas, j'ai essayé d'y répondre, du mieux que j'ai pu.

Wink

_________________
Explorez la raison qui vous commande d'écrire; examinez si elle plonge ses racines au plus profond de votre coeur; faites-vous cet aveu: devriez-vous mourir s'il vous était interdit d'écrire?
- R.M.Rilke
Back to top Go down
View user profile http://www.myspace.com/waenelin
Daudie
Viggette modo
avatar

Number of posts : 229
Age : 38
Localisation : en plein dans sa mouille
Registration date : 2005-11-25

PostSubject: Re: Cavaliers bleus et explosion artistique   Tue 20 Dec - 22:01

Et je t'en remercie vivement! Contrairement à ce que tu penses, ton post est très révélateur; tu décris de manière particuliérement aigue et percutante tes sentiments! Et de fait j'ai envie d'aller encore plus loin dans notre réflexion!! Smile Smile Smile

_________________
"Breathe-in experience
Breathe-out poetry"
Muriel Rukeyser
Back to top Go down
View user profile
Tinuviel
Vigget(te) confirmé(e)
avatar

Number of posts : 54
Age : 40
Localisation : Madawaska...
Registration date : 2005-12-05

PostSubject: Re: Cavaliers bleus et explosion artistique   Tue 20 Dec - 23:26

Je me sents totalement en accord avec cette reflexion... et c'est étrange, parce que j'avais l'impression de lire quelque chose que Viggo aurait pu écrire : dans le fond, mais aussi dans le style...



Je partage souvent cette impression presque "agressive" que les choses s'imposent à soi, et qu'il est alors impossible de les ignorer. Mais alors une foule de questions m'assaille et j'ai envie de hurler à ceux qui m'entourrent : pourquoi ne ressentez vous pas les choses comme moi ? Pourquoi est ce que tout est si fort, presque insupportable (joies, peines, beauté, colère....) et que cette puissance m'oblige à ne pas me taire ?

Il y a comme une espèce de torture cyclique qui m'anime : un flot de sensations, de sentiments, de ressenti qui m'envahit jusqu'à un débordement inéluctable : il faut que je fasse passer cela par l'écrit, ou la transposition en image peinte ou photographiée. Mais la plupart du temps ce n'est qu'un pale reflet du feu qui m'a consumé. Il est si frustrant alors de devoir expliquer ce qu'on a voulu faire passer, pourquoi on a pris cette photo, ce qu'on a vu, ressenti. On voudrait que cela s'impose !

Je crève souvent de ne pas trouver dans ceux qui m'entourent d'echo à ma passion, mais je ne suis pas sûre que ça serait forcement "vivable" !

Ensuite il y a une sorte d'accalmie, les choses sont simples, faciles, elles "glissent"... et j'aimerai rester ainsi, moins pénible, sans attentes, libérée des mes exigences. Et puis non ! je ne veux pas d'une vie fade, je veux crier, pleurer, m'enflammer, me consumer !

Finalement, je dois être maniaco-dépressive ! lol lol lol
Back to top Go down
View user profile
Daudie
Viggette modo
avatar

Number of posts : 229
Age : 38
Localisation : en plein dans sa mouille
Registration date : 2005-11-25

PostSubject: Re: Cavaliers bleus et explosion artistique   Wed 21 Dec - 0:20

Quote :
ô réalité, cesse de m'agresser, laisse moi me rendormir comme eux, laisse moi passer dans le monde comme dans un décor et re-sombrer dans le brouillard!


Quote :
Je partage souvent cette impression presque "agressive" que les choses s'imposent à soi, et qu'il est alors impossible de les ignorer. Mais alors une foule de questions m'assaille et j'ai envie de hurler à ceux qui m'entourrent : pourquoi ne ressentez vous pas les choses comme moi

1/Art et douleurs

L'explosion artistique à laquelle je fais allusion dans le titre de ce topic, et que Wae et Tinuv décrivent ici, serait donc un moment d'extrême sensibilité, si prégnante qu'elle en devient douloureuse...L'extraction, car c'est le mot qui me vient à l'esprit lorsque je vous lis, l'extraction donc, de votre bouillonnement intérieur sur la toile ou le papier est alors associée alors à un profond malaise? Pourquoi?


Tinuv et Wae parlent même de torture, le mot est dur, violent.
De fait cette acuité exarcerbée à comprendre, sentir plutôt car vous nous décrivez presque un état instinctif, irréfléchi, incontrôlé, le monde sensible vous entoure, apparaît canaliser l'intégralité de votre être.

Cet état semble aussi difficilement maîtrisable, seule la transcription extérieure de ce ressenti peut a priori vous apaiser...

Alors une autre question me vient ainsi: cette urgence traduit-elle la nécessité de
partager avec autrui votre perception de ce monde ? D'interpeller , nous autres, non artistes sur votre réalité ou du moins,nous amener à posséder une vision + claire, plus fine, + colorée, + imagée... de celle-ci?

Wae, semble indiquer que l'artiste peut être le sujet de " pulsions artistiques?" incontrôlables qui peuvent l'assaillir, irai-je jusqu'à dire le marginaliser dans une réalité que beaucoup n'appréhenderont jamais.

L'artiste est donc un être en perpétuelle souffrance, le passage " à l'acte d'écriture, peinture ou autre", constituant le seul moment d'apaisement, qu'une nouvelle salve d'intenses émotions va venir effacer. L'idée de " torture cyclique" comme la décrit Tinuv.

2/-Art et isolements

Comment vivre ces pulsions artistiques, que peu comprennent?
Comment dire, décrire, partager l'indicible pour ceux qui ne voient, ni n'entendent? La encore il semble que ce soit un questionnement toujours en suspens dans l'esprit de l'artiste.

L'artiste est donc seul dans ces moments de lutte interne, seul lorsqu'il retranscrit ceux-ci, seul dans sa déception de ne retranscrire que si peu , et parfois si mal ce " bouillonnement intérieur" dont je traite déjà plus haut,
seul lorsqu'il tente de lier un peu plus les néophytes à la chose artistique.

3/ Art et éducation

Mais alors pourquoi cette nécessité de partager ces moments de bouillonnement intérieur? Pourquoi "le passage à l'acte "ne suffit -il pas à apaiser l'auteur d'une oeuvre?
L'artiste pense t-il qu'il doit ré-éduquer les profanes, qu'investi de capacités extra-ordinaires ( au sens littéral), il doit mettre celles-ci au service d'autrui?

Bref tout artiste est-il un cavalier bleu...

_________________
"Breathe-in experience
Breathe-out poetry"
Muriel Rukeyser
Back to top Go down
View user profile
Waënelin
VigAdmin.
avatar

Number of posts : 917
Age : 41
Localisation : Somewhere out of the world
Registration date : 2005-11-24

PostSubject: Re: Cavaliers bleus et explosion artistique   Wed 21 Dec - 0:26

Ouf! merci Tinuv' de me rejoindre un peu, parce qu'en me relisant hier soir je me disais Je suis complètement tarée crazy lol


mais ça...
Quote :
j'avais l'impression de lire quelque chose que Viggo aurait pu écrire : dans le fond, mais aussi dans le style

ça fait à la fois beaucoup de bien et beaucoup de mal cry

_________________
Explorez la raison qui vous commande d'écrire; examinez si elle plonge ses racines au plus profond de votre coeur; faites-vous cet aveu: devriez-vous mourir s'il vous était interdit d'écrire?
- R.M.Rilke
Back to top Go down
View user profile http://www.myspace.com/waenelin
Daudie
Viggette modo
avatar

Number of posts : 229
Age : 38
Localisation : en plein dans sa mouille
Registration date : 2005-11-25

PostSubject: Re: Cavaliers bleus et explosion artistique   Fri 23 Dec - 18:51

"La peinture n'est pour moi qu'un moyen d'oublier la vie. Un cri dans la nuit. Un sanglot raté. Un rire qui s'étrangle. "

Georges Rouault

Voici un élément de réponse à mes questionnements antérieurs : l'art reste un "outil de survie". Pour Rouault c'est un vecteur d'apaisement car il lui permet de se défaire des émotions , des douleurs et angoisses de son existence...Celles-ci posées sur le toile, il " oublie la vie", c'est à dire, qu'il s'en imprègne puis l'extériorise pour mieux s'en séparer et se préparer au futur qui , bientôt lui aussi devra se plier à ce que j'appellerai " cette impérieuse nécessité de distanciation " avec soi-même.

_________________
"Breathe-in experience
Breathe-out poetry"
Muriel Rukeyser
Back to top Go down
View user profile
Daudie
Viggette modo
avatar

Number of posts : 229
Age : 38
Localisation : en plein dans sa mouille
Registration date : 2005-11-25

PostSubject: Re: Cavaliers bleus et explosion artistique   Thu 29 Dec - 18:34

« Ce n'est pas l'histoire, mais l'art qui exprime la vraie vie. »

Donc l'Art = pédagogie de la vie? Il nous aiderait à mieux appréhender ce que nous sommes, à nous définir et à nous modeler? Bref l'Art= fondation de l'humain?? Art= humanité en devenir ?? Donc l'art serait il notre pierre philososphale, celle qui expliquerait l'homme...?

Encore du charbon pour nos neurones!!

_________________
"Breathe-in experience
Breathe-out poetry"
Muriel Rukeyser
Back to top Go down
View user profile
Waënelin
VigAdmin.
avatar

Number of posts : 917
Age : 41
Localisation : Somewhere out of the world
Registration date : 2005-11-24

PostSubject: Re: Cavaliers bleus et explosion artistique   Sun 8 Jan - 17:32

Quote :
Alors une autre question me vient ainsi: cette urgence traduit-elle la nécessité de partager avec autrui votre perception de ce monde ? D'interpeller , nous autres, non artistes sur votre réalité ou du moins,nous amener à posséder une vision + claire, plus fine, + colorée, + imagée... de celle-ci?

Quote :
Mais alors pourquoi cette nécessité de partager ces moments de bouillonnement intérieur? Pourquoi "le passage à l'acte "ne suffit -il pas à apaiser l'auteur d'une oeuvre?
L'artiste pense t-il qu'il doit ré-éduquer les profanes, qu'investi de capacités extra-ordinaires ( au sens littéral), il doit mettre celles-ci au service d'autrui?


Je ne répondrai qu'en ce qui me concerne (aujourd'hui du moins)... Rien ne dit que mon expérience de la chose soit universelle.

J'ai déjà donné un début de réponse sur le topic "inspiration": il y eut bien des fois où l'acte créateur était pr moi pure "catharsis" relevant d'une nécessité vitale, et alors peu importait que le résultat de cet acte fût ensuite vu ou non.

Aujourd'hui encore, je serais bien incapable de discerner ce qui, au moment même de créer, relève de la nécessité d'ex-primer (faire sortir) et de celle de faire partager, montrer, communiquer avec autrui, bref tisser un faible lien de compréhension et se sentir moins seul.

Après coup, par contre, ce dernier besoin est évident. Que va saisir autrui de cet état exprimé à tel moment? Aurai-je réussi à faire passer quelque chose, même infime, de ce qui m'a habité à cet instant, à jeter un filin au travers du cocon opaque que constitue ma subjectivité?

Dans le cas de la peinture, ou de la photo: allez vous enfin ouvrir les yeux? le monde est ainsi, c'est à dire ceci et beaucoup plus, mais en tout cas pas tel qu'il apparaît simplement - réveillez-vous!

Dans le cas du poème: ai-je suffisamment forcé le language, en soi si impropre à traduire l'âme, ai-je assez "forcené le subjectile", comme aurait dit Artaud, pour que de quelques surprises littéraires naissent des étincelles d'intuition, et, enfin, un semblant de vraie communication - celle qui, justement, ne s'exprime pas par des mots?


Alors, non, je ne pense pas que l'artiste se sente investi d'une mission "éducatrice" ou "révélatrice". Ce serait infiniment prétentieux, pour ma part...
Le besoin de voir ses oeuvres contemplées et commentées par d'autres relève bien davantage de l'espoir invincible de se voir enfin compris, ne serait-ce qu'un court instant; de croire qu'on a pu enfin vaincre la prison de sa subjectivité qui nous condamne à la solitude et lancer un pont qui relie directement ma tête à la vôtre - espoir qui n'est jamais aussi grand qu'au sein-même du désespoir absolu qui habite l'acte créateur, et qui renaît chaque fois de ses cendres, aussi vif qu'il a été agonisant un instant plus tôt.

Non, l'artiste n'est jamais en paix. Et si le "passage à l'acte" n'est jamais suffisant ni définitif, si cette nécessité revient toujours s'imposer après l'espace plus ou moins long d'un repos qui ressemble bien davantage à une latence, c'est à la fois que le bouillonnement est toujours là, que l'activité de l'esprit est toujours effervescente et qu'il faudra bien à nouveau la "libérer" - et aussi que cet indestructible espoir d'une communication réelle, directe, authentique, continue de l'habiter.

_________________
Explorez la raison qui vous commande d'écrire; examinez si elle plonge ses racines au plus profond de votre coeur; faites-vous cet aveu: devriez-vous mourir s'il vous était interdit d'écrire?
- R.M.Rilke
Back to top Go down
View user profile http://www.myspace.com/waenelin
Waënelin
VigAdmin.
avatar

Number of posts : 917
Age : 41
Localisation : Somewhere out of the world
Registration date : 2005-11-24

PostSubject: Re: Cavaliers bleus et explosion artistique   Mon 9 Jan - 14:08

bon... c'est pas pour vous décourager, hein... green grin mais j'ai retrouvé cette phrase de Picasso, et je trouve ça intéressant, puisqu'il met lui aussi l'accent sur la nécessité...


" Tout le monde veut comprendre la peinture. Pourquoi n'essaie-t-on pas de comprendre le chant des oiseaux? Pourquoi aime t-on une nuit , des fleurs, tout ce qui entoure l'homme, sans chercher à les comprendre? Tandis que pour la peinture les gens veulent comprendre.
Qu'ils comprennent surtout que l'artiste oeuvre par nécessité; qu'il est, lui aussi, un infime élément du monde, auquel il ne faudrait pas prêter plus d'importance qu'à tant de choses de la nature qui nous charment alors que nous ne nous les expliquons pas. Ceux qui cherchent à expliquer un tableau font la plupart du temps fausse route."


Picasso

_________________
Explorez la raison qui vous commande d'écrire; examinez si elle plonge ses racines au plus profond de votre coeur; faites-vous cet aveu: devriez-vous mourir s'il vous était interdit d'écrire?
- R.M.Rilke
Back to top Go down
View user profile http://www.myspace.com/waenelin
Daudie
Viggette modo
avatar

Number of posts : 229
Age : 38
Localisation : en plein dans sa mouille
Registration date : 2005-11-25

PostSubject: Re: Cavaliers bleus et explosion artistique   Wed 11 Jan - 1:14



Egon Egographik, "Pablo"


Lettre ouverte à Pablo Picasso

Cher Pablo,

Quelle heureuse surprise ! Toi, de passage sur notre modeste forum ! Nous n’en attendions sûrement pas tant !
Te voilà nous dévoilant quelques une de tes réflexions sur la relation art-artiste, nous rappelant, de manière fort juste que « tout le monde veut comprendre la peinture [et] que l'artiste oeuvre par nécessité; qu'il est, lui aussi, un infime élément du monde, auquel il ne faudrait pas prêter plus d'importance qu'à tant de choses de la nature qui nous charment ».

Certes, mon cher Pablo…Mais souffre que je présente ici quelques atténuations à ton propos.
L’Art offre à nos êtres, une raison de mieux NOUS comprendre. Parce qu’il est le fruit de l’homme, parce que l’homme s’exprime à travers lui, nul ne peut dénier à l’Art un caractère pédagogique.

Plonger dans une oeuvre d’art, c’est s’ouvrir sur soi-même..L’Art, et tu le sais, est introspectif à bien des égards. Vous regarder, vous les Cavaliers bleus, revenir sur vous-mêmes en nous offrant la quintessence de vos êtres, de vos âmes, de votre intimité, par la peinture, l’écriture et tout autre forme d’art…Vous regarder aiguiser nos sens, palper l’humanité avec tant de justesse et de subtilité…Quoi de plus naturel que de vouloir comprendre ne serait-ce qu’un peu ?

Grâce à vous, le spectateur-amateur s’émancipe, il s’emplit de nouvelles expériences, apprend et apprend et apprend...Si tu savais tout ce que nous découvrons au travers de ces pages.
Rendre visible un monde encore inconnu : car le « peintre rend visibles tous les aspects de l’être, même ceux qui, pour le visible prosaïque, sont invisibles », comme je l’ai lu récemment.

Alors non Pablo, je ne crois pas que nous fassions fausse route. Au contraire, je crois que nous avons ici saisi l’occasion d’approfondir notre connaissance de ce que Paul Valéry appelle le « Grand Art », celui selon lui qui « exige que toutes les facultés d’un homme s’y emploient, et dont les œuvres sont telles que toutes les facultés d’ un autre soient invoquées et se doivent intéresser à les comprendre ».

Voilà mon cher Pablo, je n'attends pas de toi que tu répondes car tu es bien loin de nous désormais... A nous de continuer à méditer sur tes enseignements Exclamation

_________________
"Breathe-in experience
Breathe-out poetry"
Muriel Rukeyser
Back to top Go down
View user profile
Daudie
Viggette modo
avatar

Number of posts : 229
Age : 38
Localisation : en plein dans sa mouille
Registration date : 2005-11-25

PostSubject: Re: Cavaliers bleus et explosion artistique   Wed 18 Jan - 19:25

Quote :
Le besoin de voir ses oeuvres contemplées et commentées par d'autres relève bien davantage de l'espoir invincible de se voir enfin compris, ne serait-ce qu'un court instant

On retrouve ici une problématique connue, déjà pointée à propos des oeuvres de VM, qui elles aussi marquent de manière quasi-constante un impérieux besoin d'établir une réelle communication avec autrui.
Ceci, au besoin, en superposant au sein d'une même toile, traits de peinture, mots et couleurs...En additionnant donc les outils de communication pour apporter encore plus de force à l'idée centrale qui ressort de chacune de ses toiles.

Donc, je peux conclure des différentes réflexions posées par Waé, de l'analyse de certaines toiles de VM et de la lecture des commentaires de différents artistes qu'il existe, a priori, deux causes "instinctives" si je puis dire, deux moteurs à cet élan artistique :
- la nécessité de porter à l'extérieur ce que Wae et Tinuv qualifient de bouillonnement intérieur, de s'en séparer autant que possible afin de calmer une "pulsion" que seul l'acte créateur semble à même de pouvoir apaiser.
- la soif éternelle de communication et de compréhension.

Bref l'artiste, bien que seul lors de son "passage à l'acte créateur" aurait donc besoin d'autrui ultérieurement.
Le produit artistique de son extériorisation devrait, pour être complet en quelque sorte et avoir achevé sa catharsis, rencontrer le regard du spectateur avec lequel il aurait pour mission d'établir une passerelle vers "le non-dire" c'est à dire l'indicible.

Deux grandes étapes en somme : la pulsion créatrice et libératrice puis la naissance d'un language silencieux, "d'une voix du silence" -pour reprendre une expression de Malraux- qui dépasse la vision cartésienne du language qui voudrait que "[celui-ci soit] la traduction de la pensée, l'enveloppe transparente d'une signification pure" in Philosophie de l'art de Jean Lacoste.

Cette pensée muette qui, parce que l'artiste-peintre découvre ainsi son propre language, se transmet plus ou moins consciemment à nous, spectateurs conquis!

_________________
"Breathe-in experience
Breathe-out poetry"
Muriel Rukeyser
Back to top Go down
View user profile
Daudie
Viggette modo
avatar

Number of posts : 229
Age : 38
Localisation : en plein dans sa mouille
Registration date : 2005-11-25

PostSubject: Re: Cavaliers bleus et explosion artistique   Thu 19 Jan - 0:14

Quote :
C'est la dialectique "artiste-oeuvre" ou comment l'oeuvre donne son énergie à l'artiste

Il semble, à ce stade de notre réflexion, que nous ayons pu mettre au jour une partie de la relation artiste-oeuvre.
Pourtant cette analyse ne peut être complète sans parler du devenir de l'oeuvre artistique, une fois libérée de son créateur c'est-à-dire, lorsqu'elle est, a priori, achevée.


Wassily KANDINSKY, Composition V, 1911


Pourtant rien n'est encore dit.


Je rejoins donc ici Kandinsky qui écrivait dans Du spirituel dans l'art
" C'est d'une manière mystérieuse, énigmatique, mystique, que l'oeuvre d'art véritable naît de l'artiste. Détachée de lui, elle prend une vie autonome, devient une personnalité, un sujet indépendant, animé d'un souffle spirituel, qui mène également une vie matérielle réelle - un être-."

Quid de l'oeuvre livrée au regard et au jugement du spectateur? Quelle résonance ces quelques lignes réveillent-elles chez vous-autres cavaliers bleus? Tinuv, Ylang, Waé, Métaly?
Comment ressentez-vous la séparation d'avec vos oeuvres lorqu'elles sortent de l'intimité de vos êtres pour se dévoiler à autrui?

Question

_________________
"Breathe-in experience
Breathe-out poetry"
Muriel Rukeyser
Back to top Go down
View user profile
Ylang
Petit(e) Vigget(te)
avatar

Number of posts : 17
Age : 29
Registration date : 2005-12-08

PostSubject: Re: Cavaliers bleus et explosion artistique   Sun 22 Jan - 3:11

Alors...
Je vais essayer de vous traduire ma pensée sur ce point aussi clairement que possible...
Je suis tout à fait d'accord avec Pablo Picasso, c'est d'ailleurs ce qu'un autre philosophe (mais qui?) appelait "la mort de l'art".

Je crois qu'écrire un poème, ou dessiner car en ce qui me concerne je peux difficilement parler d'autre chose, n'a aucune visée, aucun but précis vis à vis de soi et encore moins vis à vis des autres.
Penser le poème comme une thérapie ou un moyen de s'ouvrir et de partager des émotions avec autrui, c'est lui donner une toute autre portée, certes louable mais éloignée de la simple ardeur d'écrire et d'écrire parce qu'un jour, un instant, on a trouvé dans le monde une beauté singulière, dans le tragique un désespoir émouvant et presque attirant, et que cette Idée, épurée de toutes les formes de mots qui pavent notre quotidien et le polissent, existe mais seulement existe, et son interêt même, sa nature, est juste d'exister, et c'est là la plus belle chose qui lui soit donnée.
Elle est ronde et entiere, suffisante et minimale.

Le fait même de vouloir la communiquer à autrui ou de chercher à s'en servir pour se sauver ou sublimer son être me parait respectivement impropre à la création artistique, et inutile. Impropre parce qu'elle est là et peut-être plus apte à etre altérée que n'importe quelle autre, aussi ce qui en fait une Idée artistique, c'est justement son manque d'adéquation avec tout ce qui est "autrui", son décalage, son caractère flottant. La ressérer dans un étau en tachant de l'associer à des préoccupations comme "se faire comprendre d'autrui, soulager son âme etc..." qui ne sont pas du tout condamnables, loin de là, mais qui s'inscrivent bien dans un des besoins inhérents à l'homme, n'est plus la préserver, mais la détourner et oublier sa vraie nature.

Aussi quand Pablo Picasso condamne ce besoin incessant de justifier un oeuvre ou de lui donner un but, je crois qu'il faut effectivement se demander pourquoi l'art ne pourrait-il pas exister en lui meme et pour lui meme, sans but.

Alors bien sur, meme si ma vision est celle ci sur la question, je n'echappe pas à cette tendance à la sécurisation et souvent je me dis, en écrivant un poème, que ceci me soulage ou me laisse malgré mon malheur une trace de beauté dans ce que je viens de vivre... et je crois qu'au fond, écrire un poème, pour reprendre le sujet initial, permet effectivement de se placer dans le monde, d'élaborer une vision élégante et agréable d'une banalité qui affecte.

Inutile car je pense que cette Idée dont je parlais tout à l'heure nous rend effectivement plus riches, et pleins de ressources, meme si celles ci se traduisent parfois par un profond désespoir. Mais ceci se produit de façon simultanée à la création, et s'opère naturellement et agréablement, sans que jamais ne se pose le probleme de l'usage de la création artistique.

Alors que deviennent les poèmes, je ne sais pas, et je crois que pour l'instant je n'ai meme pas envie de le savoir, car ce n'est pas à mon avis le plus important. La beauté même est dans le moment où l'on écrit, et dans le souvenir de l'émotion fugitive, échappée du réel. Après ça n'est plus rien d'autre, car c'est dejà tout.

Heu, voilà, petit fouillis signé ylang cheers
Back to top Go down
View user profile
Loulou
Vigget(te) confirmé(e)
avatar

Number of posts : 147
Age : 42
Localisation :
Registration date : 2005-12-05

PostSubject: Re: Cavaliers bleus et explosion artistique   Mon 23 Jan - 19:46

Ylang, je crois que ta vision des choses pourrait être la mienne si je créais ! Wink
Back to top Go down
View user profile
Daudie
Viggette modo
avatar

Number of posts : 229
Age : 38
Localisation : en plein dans sa mouille
Registration date : 2005-11-25

PostSubject: Re: Cavaliers bleus et explosion artistique   Thu 2 Feb - 0:34

Quote :
je crois qu'il faut effectivement se demander pourquoi l'art ne pourrait-il pas exister en lui meme et pour lui meme, sans but.


Merci Ylang pour ce post des plus détaillés!

Mais attention ne nous méprenons pas sur la finalité de ce topic!
Je ne cherche pas à trouver à tout prix une finalité précise à chaque oeuvre d'art. Mais je pense sincèrement que certaines d'entre elles révèlent un sens tout particulier, et font plus qu'exister en ce qu'elles rajoutent du sens, créent une passerelle entre le visible et l'indicible.

C'est en cela que je tente de comprendre les "cavaliers bleus", ceux dont Kandinsky dit qu' ils doivent "ouvrir les oreilles des "profanes".

Je ne nie donc pas que l'acte de créer se suffit à lui même, souvent, mais je considère qu'il serait réducteur de ne penser la création artistique que dans cette forme là, en ne s'intéressant pas à ses autres potentialités : catharsis de l'être créateur et spectateur, pédagogie du visible, accès à ce que le language des mots est incapable de retranscrire.
Bref ouverture à tout un autre univers!!

Je comprends donc ton positionnement mais rappelle que le but premier est de rechercher ce qui est à l'origine du passage à l'acte créateur, ce que Waé, Tinuv et toi avez très bien décrit, puis de percer la relation artiste - oeuvre d'art et je renvoie alors à la citation de Kandinsky, sur la "prise d'indépendance" de l'oeuvre d'art achevée - en cela je voudrais déteminer comment vous percevez vos oeuvres anciennes et récentes - et enfin fouiller la relation artiste-spectateur.

Voilà j'attends donc encore toutes vos impressions sur ces différents questionnements Exclamation Exclamation

_________________
"Breathe-in experience
Breathe-out poetry"
Muriel Rukeyser
Back to top Go down
View user profile
Waënelin
VigAdmin.
avatar

Number of posts : 917
Age : 41
Localisation : Somewhere out of the world
Registration date : 2005-11-24

PostSubject: Re: Cavaliers bleus et explosion artistique   Thu 9 Feb - 2:38

Au passage, une phrase de Vig lue dans une interview toute récente (donnée à la Track 16 exhibition):

"Photography, painting or poetry are just extensions of me. How I perceive things and they are my way of communicating"
Viggo Mortensen


on est en plein dans tes Cavaliers Bleus, là, je crois... Wink


A part ça je pense répondre demain en profondeur à ce topic...

_________________
Explorez la raison qui vous commande d'écrire; examinez si elle plonge ses racines au plus profond de votre coeur; faites-vous cet aveu: devriez-vous mourir s'il vous était interdit d'écrire?
- R.M.Rilke
Back to top Go down
View user profile http://www.myspace.com/waenelin
Sponsored content




PostSubject: Re: Cavaliers bleus et explosion artistique   

Back to top Go down
 
Cavaliers bleus et explosion artistique
View previous topic View next topic Back to top 
Page 1 of 2Go to page : 1, 2  Next
 Similar topics
-
» Explosion
» Explosion de couleurs~ [Obitsu Haruka]
» Jeune fille cheveux bleus
» Le Monument des "Diables Bleus"
» SIDI BRAHIM ET SEMAINE DES DIABLES BLEUS DES ALPES MARITIMES

Permissions in this forum:You cannot reply to topics in this forum
Forum sur l'art de Viggo Mortensen :: From his to their paths-
Jump to: