Forum sur l'art de Viggo Mortensen


Pour tous les amoureux de son art... ou de l'art en général
 
HomeSearchRegisterLog in

Share | 
 

 Le défi de la communication / l'écrit omniprésent

View previous topic View next topic Go down 
AuthorMessage
Waënelin
VigAdmin.
avatar

Number of posts : 917
Age : 41
Localisation : Somewhere out of the world
Registration date : 2005-11-24

PostSubject: Le défi de la communication / l'écrit omniprésent   Fri 25 Nov - 12:17

L'une des premières choses qui frappent lorsqu'on contemple les toiles de Viggo est la présence dominante de mots et d'écritures au coeur de ses peintures.

Entremêlés aux formes et aux couleurs, souvent dissimulés par la peinture qui tour à tour les dévoile et les dissimule, ces textes présents-absents participent au mystère de ses oeuvres, leur conférant une richesse qui semble être celle-même de l'activité d'un esprit s'élaborant, se façonnant dans le temps.

ll y a toujours quelque chose à découvrir, il y a toujours en-dessous une autre strate de réflexion; on peut se plonger dans ses peintures et en étudier le détail tout comme les contempler de loin pour en apprécier l'ensemble: les deux visions se complètent.

On a l'impression d'une pensée créatrice travaillant et retravaillant sans cesse son contenu; partant d'une réflexion écrite jetée sur la toile pour ensuite tenter de la "mettre en sensations" par des couleurs, ou bien à l'inverse appelant le langage écrit au secours de l'évocation d'un ressenti impossible à traduire en peinture.


Alors, insatisfaction perpétuelle, débordement créateur, ou encore tentative désespérée de communication, par-delà les modes et les méthodes?
Les mots illustrent-ils la peinture, ou la peinture les mots?

Question

_________________
Explorez la raison qui vous commande d'écrire; examinez si elle plonge ses racines au plus profond de votre coeur; faites-vous cet aveu: devriez-vous mourir s'il vous était interdit d'écrire?
- R.M.Rilke


Last edited by on Thu 19 Jan - 12:29; edited 2 times in total
Back to top Go down
View user profile http://www.myspace.com/waenelin
Waënelin
VigAdmin.
avatar

Number of posts : 917
Age : 41
Localisation : Somewhere out of the world
Registration date : 2005-11-24

PostSubject: Re: Le défi de la communication / l'écrit omniprésent   Fri 2 Dec - 2:32

Quelques passages que je voulais mettre, tirés de la préface de SignLanguage par Kevin Power (chaire de Littérature Américaine à l'Université d'Alicante en Espagne, auteur de 9 livres de poésie, du libretto d'un opéra et qui a encadré-commenté de nombreuses expositions de peinture.)


SUR LA "PEINTURE-ECRITURE" CHEZ VIGGO MORTENSEN :


"Mortensen's paintings relate to his photography in the sense that thay also teem with lived incidents. They are collages, brushings of materials and words, all used, felt, and constantly touched. Redefined and restated, there is always something beneath, rubbed out, obliterated, nuanced; there is always more happening. Words from his poems, found phrases, or overheard whispers both succumb and survive as they enter the field of the work. These inclusive works are nostalgic for the worn, for textures and endless qualifications."

(Suit une note de Viggo extraite de son journal que je mettrai plus tard, et que je traduirai sans doute, car elle n'est pas facile.)

"Mortensen have a disposition towards an archeology of emotions, of things that are buried, weathered but surviving along with the rest of us."


Le passage qui suit un peu plus loin est très intéressant pour nous :

"Most of the works are abstract, layered studies of color/texture. They are often sanded and repainted so that the words and whatever distinct imagery there might be are mostly veiled. Mortensen notes that he was impressed by Colin McCahon's "word and number" paintings [il faudra trouver ça] : "words, paint, words. Balance, blackness, nature, red, yellow, god, fear, Godlessness, etc".

And he adds a telling phrase from McCahon himself concerning his own methodology : "Unless ye become a child ye shall not enter the kingdom of painting." "

[c'est nous qui soulignons]


et pour terminer là dessus :

"Words are allowed to survive and come through under their own energies instead of being frozen, as it were, into larger meanings of syntax and logic. The phrases are open-ended, quaint, horrifying, outdated. They assert that everything is about language, and anything anybody says is worth looking at, even if it might be disavowed. In these works the hand writing is faster and increasingly less legible : "Words as paint". "


Voilà quelque matière à réflexion...

_________________
Explorez la raison qui vous commande d'écrire; examinez si elle plonge ses racines au plus profond de votre coeur; faites-vous cet aveu: devriez-vous mourir s'il vous était interdit d'écrire?
- R.M.Rilke


Last edited by on Sun 4 Dec - 1:20; edited 2 times in total
Back to top Go down
View user profile http://www.myspace.com/waenelin
Waënelin
VigAdmin.
avatar

Number of posts : 917
Age : 41
Localisation : Somewhere out of the world
Registration date : 2005-11-24

PostSubject: Re: Le défi de la communication / l'écrit omniprésent   Fri 2 Dec - 2:56

Originellement posté par DAUDIE sur Allociné le 06/11/05, topic
http://www.allocine.fr/communaute/forum/message_gen_nofil=396386&cfilm=&refpersonne=14369&carticle=&refserie=&page=4.html



VM et l'écrit dans la peinture



Malraux parle du "language muet de la peinture", Merleau-Ponty la définit comme un "language indirect".

VM, peintre coloriste, délesté des limites imposées par le monde visible, semble avoir un besoin impérieux de peindre (cf.citation de robert Mann p.1 du topic "L'art en transversalité") sans pouvoir se contenter d'utiliser, sur ses toiles, ce seul vecteur.

La couleur est un outil d'expression, pourtant VM lui associe souvent le language écrit.

Cela me fait dire qu'elle (la couleur) vient peut etre en support du language écrit et non pas l'inverse.

VM "pigmente" les mots qui lui viennent à l'esprit dans WALL.

Il met en forme sa bouche dans SELF-PORTRAIT, la positionne au centre de sa toile pour marquer l'importance de l'expression orale.

Les mots amorcent alors une réflexion que la forme et la couleur viennent compléter.

Le language écrit garderait donc chez VM une place particulière?

Le caractère abstrait des toiles est en effet estompé par l'irruption du "mot" qui nous ramène à une signification précise, un contenu plus délimité.

"La démarche abstraite ne tient plus pour justifiée la nécessité de la représentation figurative, voire mimétique et tend à y substituer un langage visuel autonome, doté de ses propres significations"

VM sort de cette définition puisqu'il réintègre pour le spectateur un sens rapidement saisissable par l'emploi d'un code universellement admis et compris, à savoir l'écrit.

Pour exemple, ce sont avant tout les mots inscrits sur la toile qui nous indiquent que WALL est un tableau empreint de violence.

_________________
Explorez la raison qui vous commande d'écrire; examinez si elle plonge ses racines au plus profond de votre coeur; faites-vous cet aveu: devriez-vous mourir s'il vous était interdit d'écrire?
- R.M.Rilke


Last edited by on Sun 8 Jan - 16:49; edited 1 time in total
Back to top Go down
View user profile http://www.myspace.com/waenelin
Waënelin
VigAdmin.
avatar

Number of posts : 917
Age : 41
Localisation : Somewhere out of the world
Registration date : 2005-11-24

PostSubject: Re: Le défi de la communication / l'écrit omniprésent   Fri 2 Dec - 3:01

Originellement posté par WAENELIN le 06/11/05 en réponse à DAUDIE


Quote :
"La démarche abstraite ne tient plus pour justifiée la nécessité de la représentation figurative, voire mimétique et tend à y substituer un langage visuel autonome, doté de ses propres significations"

=> VM sort de cette définition puisqu'il réintègre pour le spectateur un sens rapidement saisissable par l'emploi d'un code universellement admis et compris, à savoir l'écrit.


ça c'est très fort, je ne l'avais pas vu du tout! Merci Daudie !!!
En fait il se débrouille pour que ce ne soit pas de l'abstrait pur, et c'est bien pour ça (je réalise) que certaines de ses toiles me touchent qd mm malgré mon hermétisme habituel à ce style...

L'émergence des mots "aiguille" le ressenti que les couleurs et les mouvements illustrent, et tout ça fait un ensemble qui nous parle finalement beaucoup plus.

VM éducateur de sensibilité ?... passerelle vers l'abstrait pur ? Smile love2

_________________
Explorez la raison qui vous commande d'écrire; examinez si elle plonge ses racines au plus profond de votre coeur; faites-vous cet aveu: devriez-vous mourir s'il vous était interdit d'écrire?
- R.M.Rilke


Last edited by on Sun 4 Dec - 1:29; edited 1 time in total
Back to top Go down
View user profile http://www.myspace.com/waenelin
Waënelin
VigAdmin.
avatar

Number of posts : 917
Age : 41
Localisation : Somewhere out of the world
Registration date : 2005-11-24

PostSubject: Re: Le défi de la communication / l'écrit omniprésent   Fri 2 Dec - 15:50

Originellemt posté le 30/10/05 par WAENELIN en réponse à DAUDIE, à propos de la peinture WALL, 1997 de VM


Moi cette manière d'entremêler les mots et le dessin chez Viggo m'a toujours rappelé Paul Klee... sa manière de faire des "signes" avec les lettres, comme si les lettres avaient leur vie propre, et qu'elles soient un moyen d'expression indépendamment des mots mêmes :


Paul Klee. Vocal Fabric of the Singer Rosa Silber. 1922. Watercolor and plaster on muslin, mounted on cardboard, 24 1/2 x 20 1/2" (62.3 x 52.1 cm)


Y'en a une autre en particulier de Klee, que je trouve assez chouette : c'est un poème en peinture, une composition faite de lettres collées les unes aux autres:


Paul Klee, "Once Emerged from the Gray of Night"

_________________
Explorez la raison qui vous commande d'écrire; examinez si elle plonge ses racines au plus profond de votre coeur; faites-vous cet aveu: devriez-vous mourir s'il vous était interdit d'écrire?
- R.M.Rilke
Back to top Go down
View user profile http://www.myspace.com/waenelin
Waënelin
VigAdmin.
avatar

Number of posts : 917
Age : 41
Localisation : Somewhere out of the world
Registration date : 2005-11-24

PostSubject: Re: Le défi de la communication / l'écrit omniprésent   Fri 2 Dec - 16:11

Originellement posté par WAENELIN le 07/11/05


Viggo a donc été marqué par le travail de Mc Mahon, disais-je plus haut :

"words, paint, words. Balance, blackness, nature, red, yellow, god, fear, Godlessness, etc" (VM)

And he adds a telling phrase from McCahon himself concerning his own methodology : "Unless ye become a child ye shall not enter the kingdom of painting."


Voici donc quelques unes des oeuvres de McCahon dont parle VM.

D'abord les plus fortes :


One, 1965



I and thou, 1954



Let us possess one world, 1955



Sacred to the memory of death, 1955


Personnellement je trouve celles là d'une force!!! ouch ouch ouch


En voici d'autres :


I am, 1954



I am scared, 1976



I know that whatever you ask of God..., 1969



Nouns and verbs (parts of speech of Peter Hopper)


et une autre de la série des "One":



pour voir toutes les peintures de la série "One" :
http://www.mccahon.co.nz/SearchResults.asp?RecordNumber=&MainTitle=~One~&Ma ..(tronquée)..

Et pour l'accès direct à toutes les oeuvres de McCahon, par ordre alphabétique :
http://www.mccahon.co.nz/Browse.asp?sBrowseLetter=O



Voici également quelques liens pour ceux qui comme Daudie voudraient bosser en profondeur sur le sujet :

http://www.mccahonhouse.org.nz/fifties/5360figureword5356.asp (à lire au minimum, donne un bon aperçu de l'art de McCahon)

http://www.ngv.vic.gov.au/mccahon/essay.html

http://www.absolutearts.com/cgi-bin/news/elaborate.cgi?find=2605


Voilà !!! bonne lecture à tous. Daudie, je suis sûre que tout ça t'inspirera et te parlera énormément. Wink Wink sol

_________________
Explorez la raison qui vous commande d'écrire; examinez si elle plonge ses racines au plus profond de votre coeur; faites-vous cet aveu: devriez-vous mourir s'il vous était interdit d'écrire?
- R.M.Rilke
Back to top Go down
View user profile http://www.myspace.com/waenelin
Daudie
Viggette modo
avatar

Number of posts : 229
Age : 38
Localisation : en plein dans sa mouille
Registration date : 2005-11-25

PostSubject: Re: Le défi de la communication / l'écrit omniprésent   Fri 23 Dec - 19:01

IL va nous falloir effectivement travailler sur ces diférentes peintures mais pour un point de vue internationale je voulais aussi poster un des calligrammes de Guillaume Appolinaire..

Le trait-peinture où, comme chez Mac Mahon ou de nombreuses peintures de VM, c'est LE mot qui prédomine sur la toile ou la simple feuille.






Colombe poignardée et jet d'eau


En voici le texte simple


"Douces figures poignardées chères lèvres fleuries
Mya Mareye
Yette et Lorie
Annie et toi Marie
Où êtes-vous ô jeunes filles
Mais près d'un jet d'eau qui pleure et qui prie
Cette colombe s'extasie


Tous les souvenirs de naguère
O mes amis partis en guerre
Jaillissent vers le firmament
Et vos regards en l'eau dormant
Meurent mélancoliquement
Où sont-ils Braque et Max Jacob
Derain aux yeux gris comme l'aube
Où sont Raynal Billy Dalize
Dont les noms se mélancolisent
Comme des pas dans une église
Où est Cremnitz qui s'engagea
Peut-être sont-ils morts déjà
De souvenirs mon âme est pleine
Le jet d'eau pleure sur ma peine.
Ceux qui sont partis à la guerre
au Nord se battent maintenant
Le soir tombe Ô sanglante mer
Jardins où saignent abondamment
le laurier rose fleur guerrière."

_________________
"Breathe-in experience
Breathe-out poetry"
Muriel Rukeyser
Back to top Go down
View user profile
Waënelin
VigAdmin.
avatar

Number of posts : 917
Age : 41
Localisation : Somewhere out of the world
Registration date : 2005-11-24

PostSubject: Re: Le défi de la communication / l'écrit omniprésent   Sat 4 Feb - 18:55

Comme on en a parlé, et que les peintures que j'ai fait tourner en page d'accueil ont visiblement plu, il est temps de poster ici les quelques oeuvres de Jasper Johns, qui sont directement reliées au thème de ce topic...

D'abord celles de la série des chiffres :



O through 9
(le titre est curieux, mais promis, ce n'est pas une erreur... moi je vois un 3 et un 4, et vous?
En tout cas la maîtrise technique est impressionnante)



Figure 2, 1969



Figure 7, 1969
(ma préférée!)



0 - 9, 1959



Numbers in color
(elle ne vous rappelle pas Klee, celle là?)


il y a aussi ceci, qui est antérieur:

Grey alphabets, 1956



et enfin une dernière:

False start, 1959.



Bref, là aussi, écrit et peinture entremêlés.

Pourtant, les deux approches me semblent sensiblement différentes. Chez Viggo, on a vraiment l'impression que l'écrit vient au secours de l'expression picturale proprement dite, ou parfois l'inverse comme le pense Daudie je crois, mais en tout cas les deux procédés semblent envisagés comme moyens complémentaires, destinés à servir l'expression de ce que veut dire l'artiste.

Les peintures et lithographies de Johns m'apparaissent davantage comme des chiffres ou lettres décorés et embellis, bref des oeuvres à vocation plus "esthétique" qu'expressive. Je ne sais pas ce que vous en pensez...

_________________
Explorez la raison qui vous commande d'écrire; examinez si elle plonge ses racines au plus profond de votre coeur; faites-vous cet aveu: devriez-vous mourir s'il vous était interdit d'écrire?
- R.M.Rilke
Back to top Go down
View user profile http://www.myspace.com/waenelin
Daudie
Viggette modo
avatar

Number of posts : 229
Age : 38
Localisation : en plein dans sa mouille
Registration date : 2005-11-25

PostSubject: Re: Le défi de la communication / l'écrit omniprésent   Sun 5 Feb - 17:22

Quote :
Les peintures et lithographies de Johns m'apparaissent davantage comme des chiffres ou lettres décorés et embellis, bref des oeuvres à vocation plus "esthétique" qu'expressive

Je suis en total accord avec toi Wae. D'une part je te remercie d'avoir relancé ce topic qui dormait depuis quelques mois.

En effet, il semble que VM recourt à l'écrit par nécessité pour s'assurer de la transmission du message porté par sa création artistique.

Il existe une réelle complémentarité entre trois types de langages visuels : - l'écrit stricto sensu c'est à dire le trait-mot comme j'ai pu par ailleurs le nommer, bref la lettre qui s'associe à la démarche artistique pour lui ajouter du sens ou venir conceptualiser de manière plus explicite pour le spectateur un sens déjà mis au jour par le trait-peinture - association forme et couleur-
- la forme qui guide le regard du spectateur parfois en englobant, surlignant, excluant bref en mettant en exergue le contenu de message écrit susvisé.
- la couleur, comme nous l'avons déjà dit, réellement omniprésente dans l'art de VM, qui marque le sens du tableau porté par les mots ou que l'usage de l'écrit permet de renforcer.

Chez Johns, l'écrit existe comme pure donnée artistique c'est à dire qu'il semble être pour lui un élement pictural, susceptible de plaire à l'oeil.

Un outil graphique en somme dont la finalité n'est a priori pas de marquer ou donner un sens précis à la toile.

_________________
"Breathe-in experience
Breathe-out poetry"
Muriel Rukeyser
Back to top Go down
View user profile
Waënelin
VigAdmin.
avatar

Number of posts : 917
Age : 41
Localisation : Somewhere out of the world
Registration date : 2005-11-24

PostSubject: Re: Le défi de la communication / l'écrit omniprésent   Sun 5 Feb - 17:35

je n'aurais pas mieux dit Smile

_________________
Explorez la raison qui vous commande d'écrire; examinez si elle plonge ses racines au plus profond de votre coeur; faites-vous cet aveu: devriez-vous mourir s'il vous était interdit d'écrire?
- R.M.Rilke
Back to top Go down
View user profile http://www.myspace.com/waenelin
Daudie
Viggette modo
avatar

Number of posts : 229
Age : 38
Localisation : en plein dans sa mouille
Registration date : 2005-11-25

PostSubject: Re: Le défi de la communication / l'écrit omniprésent   Thu 18 May - 23:25

Me voilà - enfin - de retour. Je souhaite partager avec vous un extrait de texte sur "l'écriture picturale" glanée sur le site "Fabula - La recherche en littérature."

D'approche modérément difficile, cette réflexion, sur les liens entre " le visible et le lisible" mérite que l'on s'y attarde un moment. Je vous laisse la méditer :

Visualiser l'écrit et écrire en peintre


Issue de la tradition millénaire de l'écriture pictographique, la relation de la peinture et de l'écriture a connu au fil de l'histoire des développements variables. L'interaction des deux codes verbal et visuel n'a cessé de nourrir de nombreuses créations littéraires et picturales. Dans la littérature occidentale, elle a ses empreintes dans des genres divers. Avec l'avènement de la modernité, le dialogue du texte et du tableau va inaugurer une nouvelle ère dont le prolongement, prospère au XXe siècle, ne peut qu'exciter la question : Y a-t-il un système d'écriture picturale ?
Pour tenter d'y répondre, nous proposons d'éclairer les modalités d'échange entre le visible et le lisible à partir de deux pistes de recherche :

1. Visualiser l'écrit : De nature matérielle et figurative, l'écriture picturale stimule en permanence l'inventivité plastique. La réalité visuelle de la langue est incarnée en littérature par des pratiques telles que la mise en évidence du graphème ou l'expérimentation graphique du calligramme ou du logogramme. Se justifiant de l'Ut pictura poesis d'Horace, le stimulus pictural s'avère, à partir du XIXe siècle, très fécond en poésie. C'est ainsi qu'il inspire à Mallarmé la plasticité poétique d'Un coup de dés jamais n'abolira le hasard. Depuis cet acte fondateur de la modernité, la rêverie pictographique continue à être aiguisée par l'emprise du réel sur les arts plastiques. Au XXe siècle, elle imprégnera la spatialisation textuelle de la nouvelle sensibilité moderne.

2. Ecrire en peintre : L'impact de la peinture sur la littérature déborde la figuration objectale. Les illustrations sont variées : la peinture est sujet de fiction (L'Oeuvre de Zola), le protagoniste est peintre (Elstir chez Proust), la fiction s'ouvre aux réflexions esthétiques (Maîtres et serviteurs de Michon), le tableau d'art est transposé à l'écrit (Gautier, Flaubert) Ces plans d'articulation de la rencontre entre voir et écrire sont certes dignes d'intérêt mais le projet de Recherches universitaires souhaite privilégier une autre dimension du dialogue, celle de la peinture comme modèle d'écriture. Il s'agira alors d'interroger dans les littératures l'impulsion créatrice qui mime la peinture en investissant le langage littéraire du style et des ressources expressives du langage pictural.

_________________
"Breathe-in experience
Breathe-out poetry"
Muriel Rukeyser
Back to top Go down
View user profile
Waënelin
VigAdmin.
avatar

Number of posts : 917
Age : 41
Localisation : Somewhere out of the world
Registration date : 2005-11-24

PostSubject: Re: Le défi de la communication / l'écrit omniprésent   Fri 22 Sep - 15:06

hello à tous,

Tentons une synthèse de ce qui a été dit et vu dans ce topic!

Tout d'abord un petit rappel: ce sujet est d'abord dédié à la présence de l'écrit dans les peintures de Viggo. Nous sommes bien sûr amenés à faire des rapprochements avec d'autres oeuvres, mais seulement pour comparer, rapprocher ou distinguer; ce afin de mieux comprendre la peinture de VM sous cet aspect précis.
Le sujet écrit/peinture étant très vaste, il importe de garder ce cap en tête pour ne pas s'égarer! Wink


Les réflexions précedentes nous ont appris plusieurs choses:

- l'écrit occupe dans les peintures de VM une place prépondérante mais variable, si bien que selon les toiles, il est difficile de dire si c'est l'écrit qui vient au service de la couleur ou bien l'inverse;

- dans tous les cas par contre, l'interaction écrit/couleur, écrit/forme, semble avoir toujours vocation signifiante et non purement esthétique (comparaison avec les oeuvres de MacCahon)

- l'art de Viggo ne rentre pas dans la "catégorie" de l'abstrait pur, puisque VM introduit dans ses toiles à la fois du figuratif et de l'écrit; jouant sur les différents vecteurs de sens pour mieux traduire ce qu'il veut exprimer.


D'autre part, les différents éclairages extérieurs apportés (merci Daudie pour ton dernier post) nous permettent de replacer la démarche de Viggo dans un contexte plus général, celui très vaste, de l'interaction écrit/visuel aux différentes époques:

- le visuel au service de l'écrit, servant à le renforcer ou à l'esthétiser, n'est pas une notion nouvelle et se retrouve un peu partout: de l'art proprement dit (MacCahon pour la peinture, Appolinaire pour la poésie; cf aussi les exemples cités dans le paragraphe "Visualiser l'écrit" du texte posté par Daudie) aux illustrations les plus quotidiennes ou triviales ("tags" de notre époque actuelle, d'ailleurs revendiqués comme art; messages publicitaires...)

- la démarche inverse, l'écrit au service du visuel, existe aussi et semble, a priori, être davantage celle de Viggo. Nous n'avons pas pour l'instant trouvé d'autres oeuvres où le geste semble le même; il nous manque des points de comparaison sur cet axe...

- de manière encore plus générale, les schèmes de construction picturale ont pu être repris dans la trame de certains récits, comme l'explique le dernier paragraphe "Ecrire en peintre" (d'ailleurs ne dit-on pas "brosser le portrait" de quelqu'un ou quelque chose). Cette considération est ici off-topic mais néanmoins utile pour mesurer l'étendue des relations entre écrit et visuel.


Je me demandais au début de ce topic si, chez Viggo, "Les mots illustraient la peinture, ou la peinture les mots". Nous pouvons répondre à présent, sans doute, que l'un comme l'autre ont le même rôle: traduire du sens. Non pas s'illustrer l'un l'autre, mais interagir pour provoquer l'éclosion du sens ou d'expression du ressenti.

Peut être pourrions nous maintenant nous demander, à travers telle ou telle oeuvre particulière de VM - si besoin en la mettant en relation avec d'autres - quand la démarche nous paraît avoir réussi ou échoué...

Question

_________________
Explorez la raison qui vous commande d'écrire; examinez si elle plonge ses racines au plus profond de votre coeur; faites-vous cet aveu: devriez-vous mourir s'il vous était interdit d'écrire?
- R.M.Rilke
Back to top Go down
View user profile http://www.myspace.com/waenelin
Daudie
Viggette modo
avatar

Number of posts : 229
Age : 38
Localisation : en plein dans sa mouille
Registration date : 2005-11-25

PostSubject: Re: Le défi de la communication / l'écrit omniprésent   Tue 26 Sep - 20:04

Belle " ré-entrée en matière" Wae! Merci pour avoir si bien résumé nos propos précédents! Dès que le temps m'y autorise, je me repenche sur ce topic.

_________________
"Breathe-in experience
Breathe-out poetry"
Muriel Rukeyser
Back to top Go down
View user profile
Sponsored content




PostSubject: Re: Le défi de la communication / l'écrit omniprésent   

Back to top Go down
 
Le défi de la communication / l'écrit omniprésent
View previous topic View next topic Back to top 
Page 1 of 1
 Similar topics
-
» Travail sur la communication de Disneyland Paris
» Appel à communication - ICOM-CC - Textile - 8 et 11 novembre 2011
» I-réel : quand la communication horlogère a mis le turbo
» [AIDE] Desire HD en communication
» PRESENTATION CHARGE DE COMMUNICATION TRIP&TEUF

Permissions in this forum:You cannot reply to topics in this forum
Forum sur l'art de Viggo Mortensen :: From his to their paths-
Jump to: